En matière d’alimentation, les modes vont et viennent. Elles entretiennent une grande confusion quand on cherche à savoir quoi manger et quoi éviter. Karin Michels, épidémiologiste de la nutrition, professeur et chef du département d’épidémiologie de la Fielding School of Public Health de l’université de Californie à Los Angeles, nous donne son point de vue sur les dernières tendances en matière de régime : doit-on opter pour le régime paléo, réduire les féculents, manger plus gras, boire du café ?

MYTHE N°1 : NE PAS CONSOMMER LES JAUNES D’OEUFS POUR LUTTER CONTRE LE CHOLESTÉROL

On entend souvent ce « conseil », il fait partie de ces nombreux mythes alimentaires, et pourtant c’est la partie la plus nutritive de l’oeuf ! Certes, c’est aussi la partie contenant le plus de cholestérol, mais aujourd’hui on sait que ce cholestérol alimentaire n’est « responsable » qu’à 20 % de notre cholestérol total, le reste étant du cholestérol endogène. Alors, pourquoi se priver d’une source économique de protéine, d’anti oxydants, de vitamines et minéraux, et qui se prête à de nombreuses recettes ?

MYTHE N°2 : LE SUCRE REND LES ENFANTS HYPERACTIFS

Si les enfants sont plus excités quand ils consomment des bonbons ou des sodas, c’est plutôt lié au contexte de la consommation de sucre qu’au sucre en lui-même.

La recherche a montré que ce ne sont pas les sucreries qui rendent les enfants hyperactifs, mais plutôt l’événement qui les a amenés à en consommer : fête de famille, sortie, gouter d’anniversaire…

MYTHE N°3 : UN RÉGIME PAUVRE EN LIPIDES EST PRÉFÉRABLE

Le gras a longtemps été considéré comme l’ennemi de toute alimentation saine, et certains croient même qu’un régime pauvre en lipides est bon pour le cœur. Mais Karin Michels n’est pas d’accord. Elle explique qu’il vaut mieux changer de type de gras, c’est-à-dire éviter les graisses saturées et trans, et consommer davantage de graisses insaturées. Ces dernières, qu’on retrouve notamment dans l’huile d’olive, l’huile de canola, le poisson et l’avocat, augmentent le cholestérol HDL (le «bon»), tandis que les graisses saturées présentes dans les aliments d’origine animale et les produits laitiers, tout comme les graisses trans présentes dans la margarine, augmentent le «mauvais» cholestérol LDL.

.adsbygoogle || []).push({});

Prenant en compte les dernières études, elle conseille aussi d’éviter l’huile de noix de coco: autrefois considérée comme bonne pour la santé, elle est pleine de graisses saturées.

MYTHE N°4 : LE PAIN COMPLET EST LA BASE D’UNE ALIMENTATION SANTÉ

Ah, le pain complet, les céréales complètes, voilà qui sonne « sain », n’est-ce pas ?

Malheureusement, les choses ne sont pas si simples.

Les nutritionnistes recommandent le pain complet car il contient une dose correcte de fibres et des vitamines (contrairement au pain blanc, très pauvre nutritionnellement).

Mais c’est loin d’être un aliment irréprochable : le pain complet est pire que le pain blanc !

Le pain complet contient beaucoup de gluten, de sel et de pesticides (lorsqu’il n’est pas bio).

Et contrairement à ce qu’on croit trop souvent, c’est un « sucre rapide ».

On le sait grâce à la mesure de son « index glycémique », qui reflète la rapidité avec laquelle les aliments augmentent votre taux de sucre sanguin.

Eh bien l’indice glycémique du pain (blanc ou complet) est très élevé, et même légèrement supérieur à celui du sucre de table !

Lorsque vous mangez du pain, votre taux de sucre dans votre sang augmente brutalement, et comme on l’a vu avec le jus d’orange, cela finit par dérégler votre appétit, favoriser le surpoids et accélérer le vieillissement de vos cellules.

Choisir des aliments à indice glycémique bas est donc un des gestes les plus importants que vous pouvez faire pour votre santé… et votre tour de taille.

Si vous tenez à votre pain quotidien, préférez le pain complet au levain (bio), qui a l’avantage d’avoir un indice glycémique un peu plus bas.

Mais ne croyez surtout pas que le pain complet, ou les céréales complètes en général, sont des aliments indispensables à une alimentation « santé ». Vous trouverez davantage de bonnes fibres et de vitamines dans les légumes !

MYTHE N°5 : IL FAUT MANGER « UN PEU DE TOUT »

Combien de fois ai-je dû supporter cette vieille rengaine ? « Manger équilibré » ce serait tout simplement « manger un peu de tout ».

Si l’on suit cette logique, cela voudrait dire qu’il faudrait manger « un peu de frites », « un peu de charcuterie », « un peu de viennoiseries industrielles », « un peu de pain blanc », « un peu d’huile de tournesol », « un peu de glace », boire « un peu de coca-cola ».

Vous voyez le problème…

Manger « de tout » était un bon conseil quand toutes ces cochonneries n’existaient pas. Il était alors utile de varier les plaisirs au sein du cercle des aliments bons pour la santé (fruits, légumes, viandes, poissons, œufs, noix).

Mais dans la jungle alimentaire que nous connaissons aujourd’hui, s’il y a une règle à suivre, c’est de manger le plus possible de bonnes choses, et le moins possible de mauvaises.

Manger « de tout » est d’autant plus inadapté qu’il existe des catégories d’aliments qui ne conviennent absolument pas à certaines personnes.

Par exemple, les féculents sont bons pour les sportifs… mais désastreux pour les diabétiques. Le lait et le blé peuvent être consommés avec modération par ceux qui les tolèrent, mais doivent être évités à tout prix par ceux qui les digèrent mal.

Ces derniers ne mangeront donc pas de « tout »… mais cela n’a aucune importance !

Car le lait ou les céréales ne contiennent aucun nutriment qu’on ne peut retrouver dans d’autres aliments (certaines variétés de choux contiennent plus de calcium que le lait).

Même les fruits peuvent être évités sans dommage pour la santé – du moment que vous consommez un maximum de légumes variés.

Quant au régime végétarien, sans viande ni poisson, il est plus compliqué à équilibrer, mais pas impossible si vous avez une excellente connaissance de la nutrition !

MYTHE N°6 : LE CAFÉ EST MAUVAIS POUR LA SANTÉ

Le café a longtemps eu mauvaise réputation en matière de santé, mais Karin Michels est d’accord avec les études les plus récentes, qui montrent que le café peut réduire le risque de nombreuses maladies, parmi lesquelles le diabète, le cancer colorectal et les sous-types agressifs du cancer de la prostate.

.adsbygoogle || []).push({});

MYTHE N°7 : LES ÉPINARDS CRUS SONT TRÈS RICHES EN FER

Ce légume vert ne contient pas autant de fer qu’on le croit. La légende du fer dans les épinards est née de la faute de frappe d’une secrétaire, qui multiplia par dix le taux réel contenu dans les épinards. Passée inaperçue pendant des dizaines d’années, cette erreur induisit le monde entier en erreur… et donna naissance au légendaire Popeye le marin! Malgré tout, les épinards demeurent un des légumes les plus riches en vitamines et minéraux: fer, acide folique, magnésium, vitamines A, K, B6, manganèse et cuivre.