Crédit : gourmandiz.dhnet

On a trop souvent tendance à jeter des aliments lorsque leur date de péremption est dépassée. Et pourtant, certains aliments ne présentent aucun risque sanitaire lorsqu’on les mange parfois même bien au-delà de cette date de péremption.

1 – LES OEUFS

Mince, on avait acheté une énorme boîte de 30 œufs frais, et comme on a moins cuisiné que prévu, la moitié a dépassé la date indiquée sur la boîte. Avant de passer par la case poubelle et de les jeter automatiquement, on va regarder l’état de nos œufs. S’ils sont nickels, sans aucune trace, on peut les garder jusqu’à 4 semaines, même périmés. Youhou ! Par contre, si la coquille est abîmée, voire fendillée, on laisse tomber (pas par terre hein) : notre œuf a du se faire squatter par des bactéries, alors non merci.

2 – LES BOÎTES DE CONSERVE

Crédit : santeplusmag

Tant qu’elle a une bonne présentation, vous venez de retrouver dans votre placard une vieille boîte de sardines à la tomate périmée depuis 2009 ? Ne la jettez pas : les boîtes de conserve peuvent être consommées même périmées. Tant qu’elle n’est pas gonflée ou cabossée tu n’as pas de souci à te faire. Par contre, acheter des sardines à la tomate, ça c’est grave.

3 – LE RIZ

Le riz périmé ? Ça n’existe pas ! Le riz blanc, sauvage, arborio, jasmin et basmati ont une durée de vie quasi infinie. Seule exception, le riz brun. Comme il contient davantage d’huile, il se conserve moins longtemps que les autres types de riz. Mais il reste tout à fait mangeable sans risque au moins 2 ans après la date de péremption. Dans tous les cas, conservez le riz au frais et au sec. Une fois que le sachet est ouvert, mettez le riz dans un récipient hermétique. Pour qu’il garde toute sa saveur, placez le riz dans le réfrigérateur ou dans le congélateur.

4 – LE CHOCOLAT 

Crédit : trucsetbricolages

Le chocolat de toute façon c’est toujours bon ! La seule chose qui peut arriver à votre chocolat c’est de blanchir un peu, mais vous pouvez le manger sans souci. Globalement le chocolat peut se conserver très longtemps, surtout s’il est artisanal, faites simplement un peu plus attention avec les chocolats industriels.

.adsbygoogle || []).push({});

La chose à savoir est que le chocolat va peu à peu perdre son goût, mais que ne consommer n’aura jamais aucun risque pour votre santé. Si vous constatez une fine pellicule blanche sur votre chocolat, jetez-le.

5 – LES ÉPICES

Crédit : doctissimo

Tiens, notre curry en poudre est passé du jaune ocre au jaune pâle…Et en plus, il ne sent plus trop…Normal, il est périmé ! Mince, on le jette alors ? Et non, on ne le jette pas ! Toutes les épices portent sur leur flacon une date limite d’utilisation optimale, c’est normal. Mais n’empêche, on peut tout à fait saupoudrer notre tajine de curry en poudre même si ce dernier est périmé. Le seul risque qu’on prend, c’est que l’épice soit un peu moins forte, et qu’il faille en mettre plus pour bien parfumer le plat.

6 – LES PÂTES

Les pâtes périmées dures, y compris celles vendues en vrac, se gardent des années après la date de péremption. L’exception étant bien évidemment les pâtes fraîches, pour lesquelles il faut respecter la date indiquée sur le paquet. Les pâtes sont donc un aliment que vous pouvez facilement acheter en gros si vous tombez sur une promo au supermarché.

7 – LE MIEL

Pour TOUTE LA VIE. Le miel ou ton nouveau meilleur pote peut t’accompagner dans la vie sans jamais te lâcher. En réalité il gagne même en saveur avec le temps ce qui ne sera peut être pas le cas de tout le monde.

8 – LE SUCRE

Crédit : grazia

Le sucre blanc, brun ou en poudre ne se périme jamais car les bactéries ne peuvent pas s’y développer. Le plus difficile avec le sucre est de l’empêcher de durcir. Pensez à conserver le sucre dans un endroit frais et sec.

9 – LE VINAIGRE BLANC

Crédit : francebleu

Loin de la lumière et au sec, il se conservera pendant des années et restera fidèle au poste sans faillir pour faire le ménage ou vos recettes.

10 – LES SURGELÉS 

Crédit : gourmandiz.dhnet

Les produits surgelés peuvent être consommés plusieurs années après la date limite d’utilisation optimale, s’ils sont conservés dans de bonnes conditions (à une température de – 18 °C, et sans rupture dans la chaîne du froid).

Seul hic : certains produits conditionnés dans des contenants en carton (par exemple les glaces ou le poisson pané) peuvent prendre un goût désagréable.