Crédit : savoirplusmag

L’aloé vera est une plante d’intérieur qui se cultive très facilement. Décorative, elle égaye notre intérieur tout en jouant le rôle d’une véritable pharmacie. En effet, son feuillage dispose de vertus médicinales incroyables. Voici les choses à savoir pour cultiver cette plante.

1 – POURQUOI CULTIVER DE L’ALOE VERA ?

Parmi toutes les plantes d’intérieur, l’aloe vera reste le plus bénéfique. D’ailleurs, certains le nomment la « plante miraculeuse ». Quelques raisons de l’accueillir chez soi :

  • Pour égayer la maison : cette plante aux mille vertus décore la maison avec subtilité. À elle seule, elle apporte une touche naturelle et moderne à la pièce. Son somptueux feuillage orne les bords des fenêtres avec charme. Les nuances de couleurs qu’elle arbore reflètent la lumière et se rapprochent du vert rosé. Pour un effet encore plus esthétique, il est conseillé de choisir le pot avec soin.
  • Les bienfaits pour la santé : il est toujours bon d’avoir quelques pots d’aloe vera chez soi. En application externe, le gel d’aloe vera est efficace pour calmer les brûlures et apaiser les coups de soleil. La médecine ancestrale faisait appel à cette plante pour accélérer la cicatrisation des plaies. Par voie interne, il calme les douleurs d’estomac en améliorant la digestion, et stimule le métabolisme.
  • En cosmétique : l’aloe vera apporte une hydratation naturelle à la peau. Il combat l’acné tout en atténuant les signes de vieillissement, même cellulaire. Appliqué sur les ongles ou sur les cheveux, le gel agit en tant que traitement fortifiant, revitalisant et régénérateur. Tout amateur de cosmétiques maison a besoin d’au moins un pot d’aloe vera.

2 – COMMENT CULTIVER L’ALOE VERA À L’INTÉRIEUR ?

L’aloès a conquis de nombreux jardiniers amateurs pour sa rusticité et sa tolérance aux arrosoirs oubliés. Pour le garder heureux, plantez l’aloès dans un pot en terre cuite avec de la terre bien drainée. Votre meilleur choix est de mélanger à parts égales du sable et de la terre de rempotage ou d’acheter un mélange spécial pour cette plante. La terre cuite sèche également plus rapidement que d’autres récipients en plastique ou en verre.

Remplacez votre aloès si le poids de la plante provoque un renversement, mais ne vous inquiétez pas de lui donner beaucoup d’espace. Cette plante pousse bien dans des conditions de confort.

Placez votre aloes vera dans un endroit clair et ensoleillé. Sinon, il s’endormira et cessera de grandir. Arrosez abondamment la plante environ une fois toutes les deux semaines, en attendant que le sol soit complètement sec. Comme il s’agit d’une espèce désertique, le fait de garder la saleté humide fera pourrir les racines. Des feuilles molles ou brunes signalent également que vous l’avez trop arrosé.

.adsbygoogle || []).push({});

Si vous le souhaitez, vous pouvez déplacer votre plante en pot à l’extérieur pour l’été, mais ne la mettez pas tout de suite à la lumière directe du soleil. Placez-le graduellement dans un endroit plus lumineux tous les quelques jours pour éviter une surexposition.

3 – QUELLE TEMPÉRATURE POUR L’ALOE VERA ?

Chez vous, à l’intérieur, l’aloe-vera qui vient des pays chauds, s’acclimatera très bien sous une température comprise entre 18° et 20°.

Sortez-la de mai à septembre, sur votre balcon, si le climat y est doux, mais à condition de la rentrer chez vous pendant les nuits froides.

L’Aloès est une plante grasse et parce qu’elle retient une grande quantité d’eau dans ses feuilles ne supporte pas le gel, mais est capable de survivre aux étés les plus chauds,

4 – COMMENT ENTRETENIR SON ALOE VERA ?

La plantation d’une aloe vera est sans nul doute un jeu d’enfant. Mais qu’en est-il de l’entretien ?

Que celles et ceux qui n’ont pas la main verte se détendent, prendre soin de cette plante ne demande pas de grandes qualités de jardinier !

L’aloe vera est une plante très résistante qui pousse principalement dans les milieux arides voire désertiques. Elle n’a donc pas besoin de beaucoup d’eau. Une fois plantée, il est recommandé d’attendre une quinzaine de jours avant de l’arroser pour la première fois.

Durant la période printemps-été, la plante se contentera d’être arrosée une fois toutes les deux semaines, éventuellement une fois par semaine dans les cas de grosses chaleurs. Pendant la période automne-hiver, un arrosage par mois suffit amplement. L’idéal serait d’utiliser de l’eau non calcaire.

Bien qu’elle ait besoin de beaucoup de lumière, il est conseillé d’éviter de l’exposer directement aux rayons du soleil, ce qui aura pour effet d’en dessécher les feuilles. Il vaut mieux privilégier un coin lumineux comme près d’une fenêtre, tout en vérifiant soigneusement que les feuilles ne jaunissent pas.

La plante supporte très mal le froid, il faut donc la protéger durant l’hiver. Elle se conserve à une température comprise entre 18°C et 20°C toute l’année.

L’aloe vera se reproduit vite, et de petites plantes auront poussé dans le pot d’origine très rapidement. Ce sont des pousses qu’il est possible de replanter dans d’autres pots, une fois qu’elles ont atteint une hauteur équivalente à quatre doigts.

En plus de cette petite routine, il est nécessaire de remporter le plant principal environ tous les 3 ans. Le rempotage doit se faire au début du printemps, et dans un pot au diamètre légèrement plus large. La manoeuvre est la même que lors de la première plantation, il faut simplement faire attention aux racines.

5 – EXTRAIRE LE GEL D’ALOÉ VERA

Le gel de l’aloé vera présente des vertus thérapeutiques indiscutables.

Pour récolter le gel il suffit de couper une feuille à la base puis de la tronçonner en morceaux de quelques centimètres de large.

Coupez ensuite ces morceaux dans le sens de la longueur pour extraire le gel que vous pourrez utiliser de multiples façons.