Crédit : mojerecepty

L’hiver est une saison éprouvante pour nos plantes d’intérieur : le chauffage et le manque de lumière ont tendance à les fragiliser. Arrosage, exposition, température… Nos conseils pour des plantes en pleine forme !

1 – UN ARROSAGE BIEN GÉRÉ

Ce n’est pas parce que votre plante est à l’intérieur qu’elle demande des arrosages excessifs. Selon la saison, la taille et l’état de la plante, son emplacement, le volume du contenant et la nature du terreau… elle demandera plus ou moins d’eau. Si la terre est mouillée, la plante n’a pas besoin d’eau. En revanche, si la terre est sèche et craquelée, il faut intervenir !

Lorsque la plante a très soif, mettez-la dans une bassine afin que la motte s’imprègne peu à peu. Laissez sécher la motte entre les arrosages. Assurez-vous que le pot soit troué afin que l’eau ne stagne pas dans le contenant et fasse pourrir les racines.
Autre astuce, si le feuillage de votre plante est mince, l’eau s’évaporera facilement et donc vous devrez arroser régulièrement. Ajoutez une soucoupe en dessous du pot pour garder l’eau.

2 – SOYEZ ATTENTIF À L’ENSOLEILLEMENT DE VOS PLANTES

Pensez à bien vous renseigner sur l’exposition au soleil idéale pour toutes les plantes de votre jardin.

Par exemple, les légumes doivent recevoir au moins 8 h d’exposition directe au soleil tous les jours.

En effet, pour obtenir de meilleures récoltes, la plupart des légumes ont besoin de beaucoup de soleil.

Si vous n’avez pas les meilleures conditions d’ensoleillement, privilégiez les légumes-feuilles, comme le chou frisé, l’épinard ou la laitue.

3 – LE REMPOTAGE : TOUS LES 1 OU 2 ANS

Les plantes achetées dans un pot très étroit (ci-dessus) ont besoin d’un rempotage juste après la floraison. Un pot plus large de 2 cm suffit. Les plantes à végétation lente, comme les saintpaulias, se contentent d’un rempotage tous les 2 ans, voire plus.

4 – RESPECTEZ LES BONNES DISTANCES DE PLANTATION

Lorsque vous réalisez votre jardinière, ne serrez pas trop vos plants. Il faut une distance suffisante entre les plantes pour qu’elles aient suffisamment d’air et d’espace pour se développer.

.adsbygoogle || []).push({});

Si vous espacez vos plants, vos jardinières seront beaucoup plus volumineuses et en meilleure santé.

5 – UN POIL D’ENGRAIS MAISON

Les plantes puisent naturellement des nutriments dans la terre pour grandir. Si dans la nature la terre se régénère toute seule, dans nos pots à la maison, elle s’appauvrit. Un peu d’engrais de temps en temps est nécessaire. Sans forcément acheter des engrais sophistiqués en jardinerie, on peut fonctionner avec des astuces maison :

  • Récupérer l’eau de cuisson des légumes / des pommes de terre pour la séance d’arrosage. Cette dernière est riche en nutriments
  • Mettre du marc de café. Je le fais environ 1/ mois à raison d’une cuillérée à café pour les petites plantes, 1 cuillérée pour les grandes (et 2 pour les grimpantes expansives). Certaines plantes l’adorent.

Généralement, cela suffit comme engrais.