Crédit : pour-mieux-apprendre

Le basilic grand vert est une variété qui ravira vos papilles ! Cette plante aromatique, très présente dans la cuisine italienne et dans de nombreuses cuisines asiatiques, est un indispensable pour votre potager d’intérieur.

Cette plante est une vraie bénédiction, notamment en cuisine, avec le parfum qu’elle dégage et la saveur qu’elle donne à tous vos plats, surtout en parlant de pâtes ou de pizzas.

En plus, elle repousse certains insectes et apaise l’atmosphère.

Si vous croyez que sa culture est compliquée, vous ne savez donc rien à son propos, et on vous invite justement à suivre nos recommandations pour ne plus vous en séparer.

1 – LA PÉRIODE DE PLANTATION

Idéalement entre Février et Mars..

Le printemps est la saison la plus convenable pour ce genre de culture.

Les graines  ne nécessitent pas beaucoup de chaleur pour pousser, et c’est justement pour cette raison que vous devriez les cultiver en printemps.

Elles germeront une semaine plus tard.

2 – PRÉPARER ET RÉUSSIR SA PLANTATION

Le basilic est friand de sols riches, bien drainés et maintenus frais. L’espace qui lui sera dédié devra absolument être ensoleillé et abrité du froid et du vent. Dans les régions au climat chaud, régulièrement soumises à des températures caniculaires, il appréciera la mi-ombre.

Avant de mettre votre plant de basilic en pleine terre :

  • Laissez-le tremper dans de l’eau pendant 10 minutes, pour permettre à la motte de terreau de s’imbiber d’eau.
  • En parallèle, creusez un trou de plantation en veillant à ce qu’il soit légèrement plus profond et plus large que le godet.
  • Si le sol n’est pas suffisamment aéré, mélangez du compost à la terre extraite et ajoutez une couche de cailloux, qui viendra tapisser le fond du trou de plantation et contribuera à ce que les racines ne baignent pas dans l’eau.
  • Votre sol prêt à accueillir vos nouveaux plants, il est temps de dépoter votre pied de basilic et de le mettre en terre, en laissant le haut de la motte à niveau.
  • Il ne vous restera plus qu’à reboucher le trou, tasser la terre et arroser abondamment.

En pot, il vous suffira de remplir la moitié de votre contenant de terreau et de suivre les même étapes que pour une plantation en terre, dans un jardin.

Dans votre potager, accordez-lui la place nécessaire en espaçant les plants et les rangs de 30 centimètres. Vous pourrez limiter cet espace à 20 centimètres dans une jardinière ou un pot, installés dans votre véranda, sur votre terrasse, votre balcon ou sur le rebord de la fenêtre de votre cuisine. Pour mettre toutes les chances de votre côté, rempotez, après les avoir achetés, vos plants dans des pots plus grands, et mélangez le terreau à 10% de sable.

3 – ENTRETIEN DU PLANT DE BASILIC EN INTÉRIEUR

En règle générale, arrosez votre plant de basilic dès que la terre est sèche pour la garder humide. Arrosez le donc environ deux fois par semaine. L’eau doit se verser au pied de la plante et non les feuilles ou la tige ! En visant directement la terre, les racines pourront absorber correctement l’eau.

La lumière artificielle : votre meilleure amie si votre exposition au soleil ne suffit pas à votre plant de basilic. N’importe quelle lampe ne fait cependant pas l’affaire, il vous faut une lampe de culture spécialement conçue pour cet usage. Vous pouvez également combiner votre lampe à une minuterie qui automatisera l’installation en donnant des cycles entre 10 et 12 heures de lumière artificielle au plant de basilic. Plus l’éclairage de la lampe est fort, moins la lampe aura besoin d’être proche de la plante. Placez la lumière à environ 30cm de votre plant de basilic pour un éclairage à lampe fluorescente puissante.

Si vous faites pousser plusieurs plants dans un seul pot, veillez à bien faire respirer vos plants lorsqu’ils en sont au stade d’environ deux paires de feuilles. Cela signifie qu’il faut espacer les plants de basilic d’au moins 15 cm pour leur permettre d’avoir la place suffisante pour pousser correctement. Pour espacer les plants, il faudra en déraciner un très soigneusement et décider de le replanter plus loin dans le pot si l’espace le permet ou le placer dans un autre pot directement.

Une fois que votre plant de basilic aura trois paires de feuilles et une taille d’environ 15 cm, il sera possible de commencer à couper votre basilic. Pour cela, visez le haut du plant, avec des ciseaux aiguisés. La taille de la plante permet de favoriser la pousse des feuilles de basilic. C’est une action que vous pouvez répéter toutes les deux semaines.

4 – RESSEMEZ TOUS LES DEUX MOIS

Au bout de deux mois, juste au moment où votre basilic est à son plus productif, il est temps de semer une autre potée. Vous verrez : les petits plants dans le pot d’origine commenceront à se dégrader après environ trois mois. Pourquoi si vite, alors que le basilic peut vivre 5 à 6 mois dans le jardin? C’est qu’il est presque impossible de donner un éclairage équivalent au plein soleil estival, soit l’éclairage préféré du basilic, dans la maison. Donc, après son élan de jeunesse, la dégradation s’installe.

Mais cela ne vous causera pas de problème, car vous aurez semé une potée qui sera bientôt prête à remplacer la potée d’origine.

Marquez alors sur votre calendrier, tous les deux mois «Semez du basilic» et vous verrez : vous en aurez toujours pour votre cuisine.