Crédit : santeplusmag

Faut-il que j’élimine le beurre de mon alimentation ? Cette question, il est fréquent de l’entendre. Des chercheurs de l’université Tufts de Boston (Etats-Unis) ont tenté d’apporter une réponse. Longtemps diabolisé, le beurre ne serait pourtant pas si nocif pour l’organisme notamment concernant l’apparition des maladies cardiovasculaires. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique Plos One .

Quels sont les avantages nutritionnels du beurre ?

  • Le beurre est un corps gras qui contient 82 % d’acides gras, principalement des acides gras saturés (60%). Ces derniers auraient une influence sur l’augmentation du LDL-cholestérol (mauvais cholestérol). Ainsi ils favoriseraient les maladies cardiovasculaires.
  • Le beurre est une bonne source de vitamine A. En effet deux cuillères à café de beurre représentent une source de vitamine A qui participe à la croissance des os et des dents et à la protection contre les infections. De plus, elle joue un rôle antioxydant et contribue à une bonne vision.
  • Le beurre contient aussi de la vitamine D qui  favorise l’assimilation et la fixation du calcium sur les os.
  • Cependant les vitamines sont dégradées lors de la cuisson. L’idéal est donc de le consommer cru, fondu sur les aliments ou dans des préparations (pâtisserie).

Une consommation modérée de beurre n’augmente pas les risques cardiovasculaires

  • Une étude de 2016 de l’université Tufts de Boston (États-Unis), recoupant neuf études menées sur 640.000 personnes, conclut que la consommation d’environ 14 g de beurre par jour n’augmente pas le risque de décès par maladie cardiovasculaire.
  • Une autre étude publiée dans The Lancet avance même que les graisses sont liées à une réduction de la mortalité, alors que les régimes riches en glucides, au contraire, augmenteraient les risques.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • Le beurre est en outre une source de calcium (18 mg/100 g) et de vitamine D, indispensable à la préservation du capital osseux. Une portion de 20 g couvre aussi 20 % des apports recommandés en vitamine A, qui participe à une bonne qualité de peau, renforce le système immunitaire et qui est indispensable à la croissance cellulaire.

Effets négatifs de beurre

  • Bien que le beurre ait beaucoup d’effets salutaires, il se compose principalement de graisses qui peuvent poser beaucoup de problèmes indésirables si supérieur absorbé. Ceux-ci comprennent l’obésité, l’hypertension, la cardiopathie et le cancer. Il est également possible que l’utilisation de la farine blanche dans la plupart des situations où du beurre est absorbé soit le coupable primaire en entraînant l’obésité et les complications jointes. En tant que dans la plupart des cas, une admission modérée de beurre obviera à la plupart des risques pour la santé attribués à elle, y compris un haut niveau de mauvais cholestérol.
  • C’est spécialement ainsi dans les personnes qui ont déjà la cardiopathie ou l’hypertension. Elles peuvent devoir limiter soigneusement leur admission de beurre, ou même l’évitent complet pendant une période.
  • L’admission continue du beurre en quantité élevée peut également avoir comme conséquence le diabète de type 2. Le niveau à haute teneur en graisses dans le sang affectera la production d’insuline dans les cellules de β qui a comme conséquence le cas du diabète.
  • De façon générale, cependant, il n’y a aucune question qu’une quantité limitée de beurre prise de façon régulière est hautement avantageuse pour la santé.