Crédit : amelioretasante

L’acide urique est un déchet de l’organisme. Plus précisément, il est le produit final de l’excrétion de molécules appelées les acides nucléiques et les purines.

Des niveaux élevés d’acide urique dans le sang, également appelés hyperuricémie, peuvent résulter soit d’une production accrue d’acide urique dans le corps, soit d’une diminution de son excrétion par les reins.

Cela peut conduire à des problèmes tels que l’arthrite goutteuse, les calculs rénaux et l’insuffisance rénale. Des études récentes ont également associé les taux élevés d’acide urique dans le sang à l’hypertension et les maladies cardiovasculaires.

Les niveaux d’acide urique normaux sont :

  • Hommes : 3,4 – 7,0 mg/dL
  • Femmes : 2,4 – 6,0 mg/dL

Voici les 4 meilleures façons de contrôler les niveaux d’acide urique.

1 – LE BICARBONATE DE SOUDE

Crédit : consoglobe

Le bicarbonate de soude est hautement efficace pour baisser l’acide urique et réduire les douleurs de la goutte. Il aide à maintenir l’équilibre naturel alcalin du corps et rend l’acide urique plus soluble et plus facile à éliminer par les reins.

  1. Mélangez 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau ;
  2. Buvez-en jusqu’à 4 verres par jour pendant deux semaines. Vous pouvez le boire toutes les deux ou quatre heures.

Note : Ne prenez pas ce remède d’une façon régulière ; et ne suivez pas ce remède si vous souffrez d’hypertension. Les personnes âgées de 60 ans ou plus ne devraient pas boire plus de 3 verres de bicarbonate de soude par jour.

2 – EAU TIÈDE ET VINAIGRE DE POMME POUR FAIRE BAISSER LE TAUX D’ACIDE URIQUE

Crédit : ipom

Les acides organiques du vinaigre de pomme, surtout l’acide malique, aident à décomposer l’acide urique et ainsi à éviter la formation de cristaux et les inflammations.

.adsbygoogle || []).push({});

Cet ingrédient naturel favorise le nettoyage du sang et aide à réguler le pH de l’organisme.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de pomme (20 ml)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Préparation

  1. Diluez le vinaigre de pomme dans une tasse d’eau tiède.
  2. Méthode de consommation
  3. Prenez cette boisson à jeun et répétez l’opération en milieu d’après-midi.
  4. Faites cela pendant deux ou trois semaines consécutives.

3 – L’HUILE D’OLIVE

  • La plupart des huiles végétales deviennent rances lorsqu’on les chauffe ou on les transforme. Les huiles rances détruisent la très importante  vitamine E du corps, alors qu’elle est essentielle pour contrôler les niveaux d’acide urique.
  • Optez pour de l’huile d’olive pressée à froid plutôt que des graisses végétales, du beurre ou autre pour cuisiner. L’huile d’olive contient des acides gras mono-insaturés qui restent stables lorsqu’on les chauffe. De plus, elle est riche en vitamine E et antioxydants, et offre des propriétés inflammatoires.

4 – INFUSION D’ORTIE

On attribue à l’ortie des effets diurétiques qui peuvent favoriser le contrôle du taux d’acide urique élevé. Sa consommation en infusion nettoie le sang et améliore le fonctionnement du système rénal.

Ingrédients

  • 1 cuillère à café d’ortie (5 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Préparation

  1. Ajoutez l’ortie dans une tasse d’eau bouillante.
  2. Couvrez la boisson, puis attendez 5 à 10 minutes pour qu’elle refroidisse.
  3. Quand elle est prête à être consommée, filtrez-le à l’aide d’un tamis.

Mode de consommation

  • Buvez 2 ou 3 tasses de thé par jour pendant 3 semaines consécutives.
  • Important : Évitez ce remède si vous avez des problèmes d’hypertension artérielle.