Crédit : mojerecepty

La courgette est une plante de la famille des Cucurbitaceae. Le terme désigne un ensemble de cultivars de l’espèce Cucurbita pepo, et de la sous-espèce Cucurbita pepo ssp. pepo (dont fait partie aussi la citrouille véritable).

La courgette se mange cuite ou crue comme se mange le concombre. Elle est courante dans la gastronomie méditerranéenne. Cuite, elle se mange bouillie et accompagnée d’autres légumes, comme dans la ratatouille, sautée, frite, farcie, en gratin ou en soupe. Dans la soupe, elle remplace la pomme de terre. La courgette est facile à cultiver dans un potager familial. Le plus simple et le plus sûr consiste à repiquer au printemps de jeunes plants achetés à un professionnel.

1 – COMMENT LA PLANTER EN POT ?

Plantés ou semés, vous aurez soin de choisir le bon contenant pour vos pieds, mais aussi un terreau assez riche pour nourrir cette gourmande et un emplacement de choix.

2 – QUEL POT CHOISIR ?

La courgette est une plante potagère assez volumineuse, elle a besoin d’un pot haut et large. La bonne profondeur du pot est de 50 cm, pour autant de côté. En ce qui concerne le matériau, vous avez le choix entre la terre cuite qui est poreuse et respirante mais lourde, et le plastique, léger et économique mais qui chauffe vite et ne laisse passer ni air ni eau. Il existe également des pots en géotextile qui offrent à la fois la légèreté et la porosité.

Vous installerez vos plants au soleil, mais attention aux expositions brûlantes, préférez dans ce cas une mi-ombre pour les heures les plus chaudes.

Vous étalerez au fond du pot une épaisse couche de drainage, réalisée avec du gravier ou des billes d’argile par exemple. Le terreau, spécial potager, sera judicieusement agrémenté de fumier décomposé ou de compost, à raison d’1 l de terreau pour 1 l de matières organiques. Ainsi enrichi, le substrat offrira, en plus des nutriments indispensables au développement de la courgette et de ses fruits, une matière pourvue d’une bonne capacité de rétention d’eau.

3 – L’ENTRETIEN

Les courges nécessitent quelques soins particuliers pour bien pousser et donner des fruits :

  • Arroser une fois par semaine (plus en cas de grosse chaleur) afin de mouiller la terre en profondeur.
  • Éviter de mouiller le feuillage.
  • Lorsque 5-6 fruits commencent à se développer, couper les autres petits qui apparaissent pour que le plant concentre son énergie aux plants déjà en cours de croissance.
  • Couper les tiges au-dessus de la 3e ou 4e feuille pour stimuler le développement de la plante et obtenir production.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • S’il n’y a pas beaucoup d’insectes pollinisateurs, il peut arriver qu’aucun fruit ne se développe. Il faut alors procéder à une pollinisation manuelle : on commence par différencier les fleurs mâles (qui sont habituellement dressées à l’extrémité d’un long pédoncule) et les fleurs femelles (qui sont couchées plus près du sol et à la base desquelles on peut observer un minifruit.) La technique consiste à prélever délicatement le pollen d’une fleur mâle, avec un pinceau propre ou un coton-tige, puis à le déposer sur les étamines d’une fleur femelle. Pour une explication plus détaillée : Polliniser manuellement les courges.

4 – QUAND RÉCOLTER LES COURGETTES ?

La récolte s’effectue deux à trois mois après le semis : les courgettes se cueillent jeunes, tendres, lorsqu’elles mesurent entre 15 et 25 cm de longueur. Récolter les courgettes au fur et à mesure de leur développement et selon les besoins sans les laisser trop grossir.