Crédit : monjardinmamaison.maison-travaux

Et oui faire pousser un citronnier chez soi c’est possible et ultra simple. Il suffit d’un peu de patience, et en un mois et demi environ vous aurez vos premières pousses de citronnier. Cela fait rêver, n’est-ce-pas ?

Dans cet article, nous vous donnons un guide pour vous aider dans cette tâche.

1 – CHOISISSEZ VOTRE GRAINE

  • Assurez-vous que vous achetez un citron bio puisque les graines de citron non-organiques peuvent être des «ratés», incapables de germer.
  • Toute citron bio devrait le faire, mais si vous avez des restrictions climatiques ou d’espace, vous pouvez essayer de rechercher une variété spécifique appelé un citron Meyer.
  • Les citrons Meyer sont un type plus petit de citron, souvent cultivés à des fins ornementales, et sont donc mieux adaptés pour les contenants à l’intérieur. Je choisis les graines Meyer pour ces raisons, mais vous pouvez utiliser toute autre semence qui fait sens pour votre situation.

2 – HUMIDIFIEZ LE SOL

  • Les citrons poussent bien dans un sol humide et ont tendance à se dessécher très facilement. Avant de planter, prenez le temps de mélanger un peu d’eau dans votre sol jusqu’à ce qu’il soit humide au toucher. Veillez à ne pas faire une soupe de terre. Vous voulez juste que le sol soit trop humide.
  • Choisissez un petit pot avec des trous de drainage. Il devrait faire entre 7 et 10 cm de large et entre 12 et 15 cm de profondeur. Ce pot devrait suffire à accueillir une graine. Certaines personnes aiment planter plusieurs graines à la fois dans un pot. Si vous souhaitez faire ceci, choisissez un pot plus grand.
  • Votre pot doit comporter des trous de drainage. Si votre pot n’a pas de trous, vous devriez en percer quelques-uns.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • Remplissez votre pot avec de la terre, mais veillez à laisser un espace d’un pouce au sommet.
  • Placez votre graine ½ pouce sous la surface. Prenez soin de bien arroser le sol.

3 – COUVREZ LE POT

  • Les graines de citron se développent dans des zones chaudes et ensoleillées. Assurez-vous de couvrir votre casserole avec un peu de plastique respirant afin que la graine soit protégée des températures froides. Pendant que les semis se développent bien au chaud, veillez à ce que le sol ne se dessèche pas.
  • Growing Wild Ceeds avertit que cette étape du processus est un acte d’équilibre. Si vous pensez que la graine est suffisamment chaude sans le plastique, ne l’utilisez pas. Vous ne voulez pas surchauffer la plante ou emprisonner trop d’humidité, car cela pourrait causer la pourriture des racines. Faites les ajustements nécessaires.

4 – LES PARASITES

  • Comme tous les végétaux, le citronnier peut être touché par les parasites, qui compromettent sa santé. Un de ces parasites, auquel il faudra prêter attention, est un champignon, qui frappe directement la plante et rend les branches et les feuilles sèches. Pour l’éliminer, vous devrez couper les branches contaminées. Il y a un autre champignon qui frappe l’écorce et qui produit des formations caoutchouteuses foncées, et qui descendent jusqu’aux racines en les faisant pourrir, dans ce cas le remède sera l’élimination des morceaux d’écorce malades et de mettre sur les blessures des sels de cuivre.
  • Pour éliminer ce que l’on appelle les cochenilles, vous devrez couper la patine blanche des feuilles et mettre de l’alcool avec un tampon d’ouate. Maintenant, vous avez toutes les notions pour manger des citrons bio au centre-ville!