Crédit : potager

La coriandre (Coriandrum sativum), appelée aussi persil de Chine ou persil arabe, est une plante condimentaire et médicinale herbacée cultivée pour ses graines et pour ses feuilles mais qui est assez capricieuse à faire pousser sans qu’elle ne monte en graine trop rapidement. Le nom de coriandre vient de son nom grec koris, qui signifie punaise en référence à la forte odeur que dégagent ses feuilles.

En plus d’être une plante aromatique, la coriandre possède de nombreuses vertus sur l’anxiété, les troubles de digestion, la fatigue ou encore les ballonnements.

1 – SEMIS ET PLANTATION DE CORIANDRE

De manière général, on peut considérer que le semis de coriandre en extérieur peut commencer dès le mois d’avril dans la moitié sud et mai pour la moitié nord.

Mais il est tout à fait possible de commencer à semer en serre chaude ou en intérieur dès le mois de février/mars.

Plantation de la coriandre 

Si vous achetez votre coriandre en pot, il faudra prévoir de le rempoter assez rapidement dans un plus grand pot ou de le mettre en pleine terre après l’achat.

C’est l’assurance que la plante se développe dans les meilleures conditions.

Mais, attention, la coriandre n’aime pas être déplacée et aura toujours un meilleur développement si elle est semée directement en place.

Semis de coriandre

La coriandre peut-être semée en place tout au long du printemps et de l’été. Le semis de coriandre est recommandé plutôt que de planter des jeunes plants achetés.

  • Enfouir les graines dans 1 à 2 cm de terreau
  • Espacez vos rangs de 20 cm
  • Arroser régulièrement en pluie fine jusqu’à la levée qui peut durer jusqu’à 2 semaines.
  • Dès que les plants auront formé 4 ou 5 feuilles, éclaircissez à environ 20 cm afin de laisser de l’espace pour permettre à la plante de se développer.
  • Ils arriveront à maturité environ 2 mois après le semis

2 – L’ENTRETIEN

Désherbez et maintenez le sol frais. Pour forcer la plante à se ramifier, pincer la des quelle atteint une hauteur de 4 cm. La coriandre possède un cycle très rapide et sa montée à graines se produit en quelques semaines. Plutôt que de couper les fleurs, laissez-la se montrer généreuse et se ressemer sur place et, bien sûr, récoltez quelques graines. Les amateurs de son feuillage seront obligés en revanche de la ressemer toutes les 3 semaines environ pour en couper régulièrement.

.adsbygoogle || []).push({});

3 – RÉCOLTE

  • Vous pouvez récolter votre coriandre en coupant les feuilles au fur et à mesure en fonction de vos besoins et de vos envies. La récolte débute environ deux mois après le semis.
  • Pour mener à bien la récolte, il est recommandé de cueillir les feuilles de vos herbes aromatiques une par une, en commençant par les feuilles les plus anciennes, plutôt que de prélever plusieurs tiges à la fois avec des ciseaux et de risquer de tailler de manière trop incisive dans le feuillage.
  • Vous pouvez ensuite conserver vos feuilles de coriandre grâce à deux techniques : le séchage et la congélation. Ces deux méthodes vous permettront de bénéficier de coriandre tout au long de l’année. Toutefois rien n’a d’égal au goût une coriandre fraîche à peine récoltée !

4 – VARIÉTÉS DE CORIANDRE CONSEILLÉES POUR UNE PLANTATION AU JARDIN

Seule l’espèce type est cultivée, Coriandrum sativum, mais elle se décline en Coriandrum sativum ‘Morocco’ aux fleurs rosées produisant des graines intéressantes au niveau goût, Coriandrum sativum ‘Microcarpum’ aux graines plus riches en huile essentielle, Coriandrum sativum ‘Cilantro’ aux fleurs blanchâtres… Ne pas confondre Coriandrum sativum avec la coriandre vietnamienne (Persicaria odorata) qui est une Polygonacée utilisée en cuisine du Sud-Est asiatique.