Crédit : mojerecepty

Le persil fait partie des plantes aromatiques les plus connues et sans doute les plus consommées. Toutefois, les jardiniers débutants se plaignent souvent des difficultés à le faire lever puis pousser correctement dans leur potager. Quelques conseils peuvent donc être utiles…

1 – BIEN PLANTER LE PERSIL 

Si vous achetez votre persil en pot, il faudra prévoir de le rempoter assez rapidement dans un plus grand pot ou de le mettre en pleine terre après l’achat.

  • Le persil aime le soleil mais redoute les situations trop brulantes aux heures les plus chaudes.
  • C’est l’assurance que la plante se développe dans les meilleures conditions.

2 – SEMIS

Laisser tremper les graines une nuit dans de l’eau tiède avant de procéder au semis afin d’accélérer la germination des semences qui, erratique, peut prendre sinon près d’un mois. D’aucuns mélangent les graines, avant le semis, à du marc de café qui retient longtemps l’eau. De même, un sac de jute humide posé sur la terre ensemencée conservera une humidité propice à une bonne germination, surtout lors d’un semis estival.

Semer en pleine terre, en ligne ou bordure, d’avril à juillet. Eclaircir par la suite à 7-8 cm. Employer des graines fraîches, car la durée germinative est limitée à trois années.

Un semis à l’abri, sous tunnel maraîcher ou en serre peut se pratiquer dès mars. Cette plante déteste les repiquages.

3 – ENTRETIEN

Désherbez et arrosez si le temps est sec. Le persil est assez sensible à la sécheresse qui le fait jaunir ou monter en graines prématurément. Vous pouvez placer un paillage pour garder l’humidité et éviter la pousse des mauvaises herbes.

.adsbygoogle || []).push({});

Dans les régions aux hiver sans très grand froid, le persil peut rester à l’extérieur sans protection. Sinon il faut le cultiver sous tunnel ou rentrer un pot dans la maison pour continuer à récolter des feuilles au début de l’hiver.

4 – MALADIES ET RAVAGEURS

Le persil est une plante résistante qui souffre assez rarement de maladies.

  • Limaces: attention aux limaces lors de la germination.
  • Rouille : des tâches rouges apparaissent sur les feuilles. Supprimez les feuilles atteintes.
  • Oïdium : des tâches blanches apparaissent sur les feuilles. Comme pour la rouille, supprimez les feuilles atteintes.

5 – QUAND RÉCOLTER VOTRE PERSIL ?

Dès que les feuilles sont bien en place, vous pouvez récolter votre persil au fil de vos besoins culinaires, en faisant attention de ne pas déraciner vos plants. Il est préférable de prendre des ciseaux pour éviter cela.

Pour encourager le persil à se développer, n’hésitez pas à couper souvent les tiges.

6 – VOUS PARTEZ EN VACANCES ?

  • Avant votre départ, couper la partie supérieure des tiges de persil et les congeler pour une utilisation ultérieure.
  • Bien arroser les autres tiges dans une dilution d’engrais liquide pour stimuler la croissance de nouvelles feuilles.