Crédit : savoirplusmag

Personne n’a envie de manger des légumes boostés aux produits chimiques. C’est pourquoi l’entretien de notre jardin doit se faire le plus naturellement possible.

Pour faire attention à votre santé et pour réaliser du même coup des économies, il est dont bon de préparer des engrais naturels pour le jardin.

Voici les 7 meilleurs engrais naturels pour le jardin qu’il vous est possible de préparer vous-même.

1 – SEL D’EPSOM

Le sel d’Epsom ajoute du magnésium et du soufre dans le sol. C’est particulièrement bon pour les tomates et les roses. L’eau salée au sel d’Epsom est idéale pour les semis et aussi pour réduire le choc des transplantations. Connu pour donner aux plantes une couleur vert foncé, en particulier sur les sols à faible teneur en magnésium, c’est une recette simple et rapide. Pour cela, mettez 1 cuillère à soupe de sel d’Epsom dans 4 litres d’eau. Utilisez ce mélange pour les plantes intérieures et extérieures. Le sel d’Epsom peut également être mélangé dans le sol autour des plantes à raison de 1 cuillère à soupe pour chaque pied de 60 cm de hauteur et arrosez.

2 – LE MARC CAFÉ

Crédit : buzz-ultra

Le marc de café est un engrais naturel qui ajoute de l’azote à un sol pauvre tout en augmentant son acidité. De plus, il est très apprécié par les roses, hortensias, magnolias et rhododendrons. A savoir : en ajoutant 25% de marc café dans le sol, vous améliorez la matière organique dans la terre.

3 – COQUILLES D’OEUFS

Crédit : bioalaune

Les coquilles d’oeufs sont très riches en calcium, ce qui est nécessaire pour une bonne croissance des plantes. Si vous avez déjà eu des fleurs de tomate qui pourrissent sur vos plants de tomates, vous avez probablement un sol déficient en calcium. Pour y remédier, écrasez des coquilles d’oeufs et enterrez-les sous la surface du sol. Pour une meilleure efficacité, vous pouvez aussi utiliser un spray en mélangeant 20 coquilles d’oeufs et 4 litres d’eau. Faites bouillir les coquilles d’oeufs dans l’eau pendant quelques minutes, puis laissez-les infuser dans l’eau pendant la nuit. Utilisez une passoire et versez le liquide dans un flacon spray. Vaporisez directement sur la terre.

.adsbygoogle || []).push({});

4 – LA PEAU DE BANANE

Crédit : comment-economiser

Très riche en potassium, en phosphore et en calcium, la peau de banane optimise la croissance des plantes et stimule la floraison (les roses l’adorent notamment). Le potassium permet aussi de raviver les couleurs des fleurs ! Couper la peau en petits morceaux et les enterrer au pied des plants. La peau va se décomposer et nourrir les plantes. Il est aussi possible de laisser infuser la peau de banane dans un pulvérisateur pendant 3 jours et de pulvériser directement la terre.

5 – LES SACHETS DE THÉ

Crédit : lastucerie

Pour améliorer la floraison de vos plantes, mais aussi pour offrir un coup de boost aux plants de légumes ou aux arbres fruitiers, faites macérer vos sachets de thé dans un fond d’eau. Il vous suffira ensuite d’utiliser ce macérât en le mélangeant à l’eau d’arrosage.

6 – LES EAUX DE CUISSON 

Crédit : mieux-vivre-autrement

Les eaux de cuisson sont une mine d’or pour faire des économies d’eau et arroser nos plantes surtout si les légumes qui y sont mijotés sont garantis sans pesticide ! Légumes, pâtes, riz, œufs, pas de jaloux, chacun aura sa place ! La marche à suivre est d’une simplicité enfantine ! On fait cuire ses aliments dans de l’eau non-salée (sinon vous obtiendrez un désherbant naturel), on laisse refroidir et on verse sur nos tendres bébés !

7 – UTILISER LES CENDRES DE BOIS AU JARDIN

Crédit : aujardin.info

La cendre de bois est aussi très utile pour lutter contre les gastéropodes : il suffit de former un cordon de cendres autour des jeunes plantules pour les empêcher de les attaquer goulûment. Attention pour être efficace vous devrez renouveler l’opération après chaque pluie !

Quels types de cendres utiliser ?

N’utilisez que des cendres issues de la combustion de végétaux ou de bois non traité, non peint et non vernis, sinon vous risqueriez de contaminer votre jardin avec des substances toxiques que vous retrouveriez immanquablement dans votre assiette lors de la consommation des fruits ou des légumes !

Attention aussi à ne jamais faire brûler de plastiques, dangereux pour l’environnement et pour l’atmosphère, ni de contreplaqué, bois composite ou panneaux OSB qui contiennent colles et résines chimiques en abondance.

Ceci dit, toutes les essences de bois saines, naturelles et exemptes de traitement constitueront un parfait combustible, de même que les résidus végétaux du jardin comme les restes de taille, les feuilles mortes, les herbes fauchées…

Comment procéder ?

Il faut toujours attendre que la cendre ait bien refroidi pour ensuite la tamiser car les gros résidus ne pourraient pas se décomposer assez vite et ne pourront pas être assimilés.

L’épandage se fera directement au pieds des arbres fruitiers juste sous la couronne.

Pour les massifs, épandez la cendre en surface puis griffez légèrement pour la faire pénétrer dans le sol.

Si vous voulez conserver la cendre pour l’utiliser au printemps suivant, tamisez-la puis stockez-la rapidement dans des sacs étanches que vous mettrez à l’abri, en attendant de pouvoir les utiliser.

Attention, n’abusez pas des cendres au pieds des plantes de terre de Bruyère car celles-ci contiennent majoritairement du calcium qui modifie le PH du sol, le rendant alcalin et donc très peu favorable à la culture de ces plantes qui risqueraient alors de développer une chlorose.