Crédit : mojerecepty

Pour obtenir de belles fleurs, vous devez rempoter les orchidées régulièrement. Le moment idéal est au printemps, avant la floraison. Important: ne coupez pas les racines aériennes. Utilisez de la terre pour orchidées lors de la transplantation. Instructions étape par étape et conseils pour les soins avant et après le rempotage.

1 – CHOISIR LA BONNE ESPÈCE 

La saison des orchidées bat son plein! Devant une telle profusion de choix, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Le néophyte peut miser les yeux fermés sur le phalaenopsis, une espèce très répandue et facile à cultiver. Elle possède de nombreux coloris éclatants parmi lesquels les bruns tigrés font fureur. Côté floraison, elle peut durer plus de trois mois! Avec ses feuilles coriaces et ses hampes couvertes de fleurs, l’oncidium est tout aussi élégant. Facile à entretenir, il refleurit plusieurs fois dans l’année. Comme le dendrobium (à droite) qui s’accommode des écarts de température. Si la place vous manque, optez pour une mini-orchidée que vous cultiverez dans un bocal de verre ou sur une plaque de liège.

2 – STIMULER L’APPARITION D’UNE ORCHIDÉE À PARTIR DE SON KEIKI

Le mot keiki provient du Hawaiien et fait référence au « fils » ou « bébé » de l’orchidée qui croît dans le bâton floral de la plante après sa fleuraison, cela arrive grâce à l’accumulation d’hormones de croissance dans la zone. Pour nous entendre, les keikis sont petites plantes formées par de petites feuilles qui produisent à la fois des racines aériennes et qui naissent dans l’un des nœuds de la tige au lieu d’une branche croît.

  1. Une fois trois feuilles et quelques racines ont crû au moins dans le keiki, environ 3 centimètres coupent le bâton par dessous et 3 centimètres au-dessus du keiki.
  2. Dans un pot indépendant, plante le keiki et son bâton, où au bout du temps croîtra une orchidée précieuse identique à sa plante mère.
    .adsbygoogle || []).push({});

3 – ARROSAGE 

L’orchidée phalaenopsis a besoin d’être arrosée régulièrement mais sans excès au risque de faire pourrir les racines.

Il est donc préférable de ne pas inonder la terre tout en maintenant l’humidité dont elle a besoin.

Ne laissez jamais d’eau stagnante au fond du pot.

Bien arroser les orchidées :

  • Au printemps/été, arroser 1 à 2 fois par semaine.
  • En hiver, réduire l’arrosage à 2 fois par mois.
  • Vaporiser régulièrement de l’eau sur les feuilles et les racines, cela peut suffire comme arrosage.
  • Si votre région est très calcaire, prenez de préférence l’eau de pluie ou l’eau minérale car l’orchidée y est très sensible.

4 – TECHNIQUE DE REMPOTAGE D’UNE ORCHIDÉE

  1. Retirer délicatement la plante de son pot d’origine.
  2. Nettoyez le système racinaire : racines abîmées ou pourries.
  3. Munissez-vous pour cela d’une lame de rasoir que vous aurez désinfectée.
  4. Supprimez également les fleurs fanées et les tiges fragiles ou abîmées.
  5. Remplissez la moitié du nouveau pot de son substrat.
  6. Positionnez l’orchidée au centre
  7. Remplissez le reste du pot avec le substrat en tassant très légèrement.
  8. Maintenez la plante dans un univers humide et chaud mais sans soleil direct et sans arrosage durant 3 à 4 jours.

Il faudra désormais quelques jours à votre plante pour s’habituer à ce nouveau pot et 1 à 2 semaines aux racines pour cicatriser.