Crédit : bosch-home

Le four est l’équipement le plus utilisé dans la cuisine. Très pratique pour préparer des bons plats quand vous avez la flemme. Mais est-ce que vous savez comment bien entretenir votre four ? Comment faire pour optimiser l’utilisation et la longévité de son four ? Venez découvrir.

1 – COUVRIR LE FOND DE PAPIER D’ALUMINIUM

C’est une pratique très répandue, puisque les gens croient que ça peut faciliter le nettoyage du four qui, disons-le, n’est pas l’activité préférée de personne.

Mais… ça non plus c’est à ne pas faire. Premièrement parce qu’à une chaleur intense et particulièrement s’il a été chauffé puis refroidi plusieurs fois auparavant, le papier d’aluminium peut parfois se consumer!

Et deuxièmement parce que la surface métallique réfléchit la chaleur et empêche elle aussi le four de bien réguler sa température et de fonctionner correctement.

2 – IL FAUT ÉVITER LES PRODUITS CHIMIQUES DANS LE FOUR

Si vous n’avez pas nettoyé votre four pour une longue période et que vous voulez faciliter la tâche en utilisant un spray qui contient des produits chimiques, sachez  que cet aérosol laisse des résidus chimiques qui sont susceptibles de s’activer au contact de la chaleur et de contaminer vos préparations. Le mieux pour se prémunir de ce genre de choses reste encore de nettoyer son four à l’eau ou d’utiliser des produits naturels. Bicarbonate de soude, acide citrique et vinaigre sont vos meilleurs alliés dans cette bataille.

3 – NE PAS UTILISER TOUTES LES FONCTIONS 

Tous les fours, même les plus anciens, ont au moins 3 programmes : statique, ventilé et grill. Le premier irradie simultanément la chaleur du dessous et du dessus. Le second fait circuler la chaleur, tandis que le troisième sert à gratiner.

.adsbygoogle || []).push({});

Cependant, peu savent que les différents programmes doivent être combinés pour obtenir de meilleurs résultats. L’idéal serait de commencer par la fonction statique et de terminer par la fonction ventilée, en veillant à abaisser la température de 10 à 20 degrés dans la deuxième phase.

4 – L’UTILISER TOUJOURS FROID OU TOUJOURS CHAUD 

Une des choses que tous les amateurs de cuisine se demandent est s’il faut préchauffer son four. Bien sûr, il n’y a pas de règle générale et il faut varier en fonction des aliments que vous cuisinez. Les produits avec de la levure, c’est-à-dire les gâteaux, le pain, les pizza, doivent recevoir un « coup de chaud » dès qu’ils sont mis au four. Tandis que toutes les autres recettes avec des pommes de terre, des légumes ou de la viande par exemple, n’ont pas besoin de températures élevées dès les premiers instants.

5 – PLACER LA GRILLE DU FOUR À LA MAUVAISE HAUTEUR

Celle-ci doit être placée en fonction du type d’aliment à cuire. Le four est plus chaud en haut car la chaleur monte.

Tout en haut, on place donc les plats gratinés comme les crèmes brûlées.
Au centre, les biscuits, les gâteaux, les muffins doivent être enfournés mais aussi les pâtes brisées cuites à blanc.

Enfin, les gâteaux des anges, les tartes garnies, les soufflés et les pains à levure doivent être placés sur les deux étages du bas.

À noter que chaque plat doit être positionné bien au centre du four car plus celui-ci est près des parois chaudes, plus il brunira rapidement.

6 – OUVRIR LA PORTE TROP SOUVENT PENDANT QU’IL FONCTIONNE

On est souvent presque obligé d’ouvrir la porte quand on fait cuire quelque chose, soit parce qu’il faut vérifier le contenu d’un plat couvert ou soit parce qu’il faut tourner/mélanger la nourriture. Soit. Mais c’est important de ne pas le faire plus que nécessaire et surtout de ne pas laisser la porte ouverte plus que quelques secondes.

En effet, beaucoup de chaleur s’échappe du four lorsque la porte est ouverte, ce qui oblige le four à se remettre à sa température, résultant en des temps de cuisson plus longs.

Si vous voulez simplement vérifier que vos biscuits cuisent bien par exemple, utilisez plutôt la lumière qui vous permettra de voir à l’intérieur. Aussi simple que ça!