Crédit : mojerecepty

Le piment, Capsicum frutescens ou chinense, est un légume fruit très cultivé en Méditerranée et en Amérique du Sud. Ses tiges sont dressées et ramifiées, ses feuilles lancéolées, ses fleurs blanches, en étoile, solitaires à l’aisselle des feuilles. Enfin, ses fruits sont creux, l’enveloppe un peu charnue, vert foncé puis jaune ou rouge à maturité. Consommés frais ou confit au vinaigre, les piments relèvent les plats de leur saveur plus ou moins piquante.

1 – SE PRÉPARER AVANT DE PLANTER

Choisissez une variété de piments. Le piment est une des plantes les plus formidables à faire pousser, car vous en trouverez de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de toutes les saveurs et avec différents degrés de piquant. Le piment peut être une plante annuelle (que vous devez replanter tous les ans) ou pérenne (qui repousse d’elle-même tous les ans). Il existe aussi trois genres de piment : le piment doux, le piment épicé et le piment ornemental. Chacun de ces piments a un degré de piquant différent, les piments doux sont les moins épicés, les piments ornementaux offrent de belles formes et de belles couleurs (et peuvent être très épicés) et les piments épicés sont utilisés en cuisine pour leur saveur et leur piquant intense.

• Les couleurs des piments partent du vert pour aller vers le jaune beurre, l’orange pêche, le rouge camion de pompier, le mauve et des tons de noir intense. La couleur du piment n’a pas de rapport avec sa saveur ou son degré de piquant.

  • Rendez-vous dans une jardinerie pour savoir quelles variétés de piments peuvent s’épanouir sous vos latitudes.
  • Certains piments se retrouvent dans les recettes de différentes parties du monde. Par exemple, le piment Serrano est principalement utilisé dans la cuisine mexicaine, alors que le piment Calcutta se retrouvera dans les currys de la cuisine asiatique.

2 – SEMIS EN INTÉRIEUR

février à mars: Semez en surface une graine par pot dans votre salon. Recouvrez chaque graine d’une fine couche de terre. Pulvérisez d’eau pour humidifier légèrement la terre sans la noyer. Dès le mois d’avril, il est possible de cultiver les plants de piments à l’extérieur (1 plant par pot ou 2 par jardinière).

Les astuces pour tirer le meilleur de vos graines de piments

  • Pour améliorer la germination : trempez les graines de piment dans de l’eau tiède la veille du semis OU placez dans un sac en plastique les graines enroulées dans une serviette en papier humide. Laissez-les quelques jours avant le semis dans un placard ventilé.
  • Les piments aiment la chaleur : pour augmenter vos chances d’obtenir un piment bien fort, cultivez-le en serre ou même dans un pot sur le bord de votre fenêtre de cuisine.
  • Semez les piments le plus tôt possible (janvier ou février pour les variétés de piment type Habanero ou Cayenne).
  • Dans l’idéal, semez les graines de piments à une température oscillant entre 18 et 21°C.
  • Semez les graines dans des petits pots peu profonds (pas plus de 5 mm de profondeur). Repiquer dans un pot plus large au stade deux-feuilles. Essayer de ne pas toucher les racines en formation au moment du rempotage.
  • Arroser le piment régulièrement, mais ne pas laisser la terre s’imbiber d’eau. Couvrir les godets de Vermiculite qui permet à la fois de retenir l’eau et la chaleur, les deux choses qu’aiment les graines de piment.
  • En cas de plantation de piments en extérieur, endurcir graduellement 10 à 14 jours auparavant les plants en les sortant le jour et en les rentrant la nuit.
  • Nourrir les piments avec un engrais universel ou spécial tomates utilisable en agriculture biologique.

3 – ARROSAGE

Vos plants auront besoin d’être arrosés une fois par jour dès que les températures atteignent au moins 17 ou 18 degrés Celsius. Ils ont aussi besoin de beaucoup de lumière directe, 5 heures d’ensoleillement par jour ou plus. Les contenants placés sur votre terrasse ou votre balcon sont ainsi beaucoup plus accessibles pour l’arrosage et les déplacements!

.adsbygoogle || []).push({});

Plus la température est élevée, plus votre plant de piment aura besoin d’eau. Pour vérifier s’il en a besoin, simplement insérer votre doigt de quelques centimètres dans le terreau. Si celui-ci est sec, arrosez! Il est important de bien toucher l’intérieur du terreau et non seulement la surface, lorsque vous vérifiez le niveau d’humidité.

4 – LES PIMENTS ONT BESOIN DE SOLEIL

Humidité, chaleur, lumière sont les 3 besoins des piments. Une fois que vous verrez apparaître les plants, c’est le moment de les exposer à la chaleur et au soleil au moins 6h par jour. Veillez toutefois à ce que la lumière soit indirecte.

Taille et entretien du piment : Le piment a besoin d’être tuteuré, surtout les variétés à gros fruits. Après plantation, vous pouvez pincer la tige principale du piment si vous ne voulez pas que les pieds soient très hauts. En revanche la taille n’est pas nécessaire. Après récolte, déterrez les restes de végétaux et déposez-les sur le tas de compost. Si certaines graines restent en terre, il se peut qu’un pied de piment reparte naturellement.

5 – MALADIES ET PARASITES QUI TOUCHENT LE PIMENT

Le piment est peu sensible aux maladies, surtout s’il est planté dans un sol riche et correctement arrosé. Attention néanmoins aux limaces qui ravagent les jeunes plants. Le Ferramol peut être utilisé pour protéger les jeunes plants. Pensez à la bouillie bordelaise après la plantation, à pulvériser sur les feuilles en fin de journée.