Crédit : amizone

Avoir du citron dans son jardin ne peut qu’être bénéfique, car on en a toujours besoin. Que ça soit pour donner plus de saveurs et goûts à nos plats, ou pour faire un gommage maison, le citron a toujours été un bon allié. Raison pour laquelle, nous vous présentons des petites astuces pour faire pousser des citrons chez vous.

1 – SÉLECTIONNER LES PÉPINS

Une fois votre citron utilisé pour son jus par exemple, choisissez plusieurs pépins bien renflés que vous pourrez faire germer. Evitez les pépins plats qui ne germeront pas. Il est préférable d’en sélectionner 4 ou 5 afin de maximiser vos chances de réussite.

Versez de l’eau tiède dans un verre puis trempez-y les pépins. Placez-les de préférence à proximité d’une source de chaleur. L’idéal est de laisser les pépins immergés ainsi pendant 12 heures.

Sachez que vous pouvez faire de même avec n’importe quels pépins d’agrumes : orange, pamplemousse, mandarine…

2 – PLANTER LES GRAINES DANS DU TERREAU

Préparez votre terreau de rempotage dans un seau à part. Versez du terreau dans un grand seau et ajoutez de l’eau jusqu’à ce qu’il soit humide. Mélangez bien avec les mains ou avec une truelle jusqu’à ce que l’humidité soit homogène. Le terreau ne doit pas être détrempé, sinon les graines vont pourrir. Vous avez besoin d’une terre bien drainante. Les citronniers aiment l’eau, mais ils ne doivent pas baigner dedans.

• Essayez de trouver un mélange de terreau pasteurisé. La pasteurisation permet de se débarrasser d’éventuelles bactéries qui pourraient tuer les graines.

• Envisagez d’utiliser un terreau qui contient un mélange de tourbe, de perlite, de vermiculite et d’un engrais biologique. Ainsi, vos semis bénéficieront d’un drainage correct et de bons nutriments.

3 – HUMIDIFIER LE SOL

Les citrons poussent bien sur un sol humide et ont tendance à se dessécher très facilement. Avant de planter, prenez le temps de mélanger un peu d’eau dans le sol jusqu’à ce qu’il soit humide. Faites attention à ne pas faire de soupe à partir de la terre. Vous voulez juste que le sol soit trop humide.

4 – MAINTENIR UNE TEMPÉRATURE APPROPRIÉE

Les citrons sont mieux adaptés à des températures de 21 degrés le jour et pas en dessous de 13 degrés la nuit. L’article indique également que bien que la plante soit considérée comme persistante, elle restera en dormance et ne portera pas de fruits si elle est exposée à des températures inférieures à 12 degrés C.

.adsbygoogle || []).push({});

Êtes-vous prêt à laisser pousser votre citronnier ! Partagez-le avec vos amis pour les encourager à faire de même !

5 – LA FERTILISATION

Comme tous les agrumes le citronnier a besoin d’un terrain riche en sels minéraux, comme l’azote, le phosphore et le potassium. Le plus important, c’est surtout au printemps, quand la plante se prépare à produire des fruits, mais il vaut mieux bien les doser sur toute l’année. Les autres éléments d’origine minérale dont il aura besoin sont le fer, le zinc, le cuivre, le magnésium et le molybdène. Comme toutes les plantes, un élément fondamental sera la présence d’autres éléments d’origine végétale et animale et vous pourrez ainsi ajouter votre compost, mais sans dépasser 10%.

QUELQUES ERREURS A ÉVITER

Le citronnier n’aime pas :

  • les zones trop ventées.
  • les emplacements au nord.
  • le stress hydrique : oublis d’arrosages.
  • un terreau mal drainé ou un pot non perçé qui entrainerait avec certitudes l’arrivée de moucherons,
  • Jeunes plants, les températures inférieures à 7-10°C, beaucoup plus de tolérance pour les plants adultes.

Au fur et à mesure de sa croissance, ses besoins vont évoluer. Plus tard, il pourra passer l’hiver sous un voile d’hivernage ou dans un pièce hors gel.

Pour les plants de citrons adultes, je vous conseille un arrosage par oya, car il évite tout stress hydrique dont les plants d’agrumes sont sensibles.