Crédit : alltrends.today

Aujourd’hui, on a découvert des substances toxiques dans de nombreux aliments que l’on consomme au quotidien.

C’est donc devenu tout un défi de se nourrir avec des plats sains.

Face à tant de conseils contradictoires, provenant de multiples recherches et de croyances populaires, beaucoup de personnes ont déjà jeté l’éponge et ne mangent que ce qui leur fait envie.

Il est évident que, sans vouloir interdire des aliments ni faire peur aux consommateurs, il y a certaines substances toxiques qui sont présentes dans de nombreux plats transformés que l’on trouve dans le marché

1 – E104 : LE JAUNE DE QUINOLÉINE, UN COLORANT

On le trouve dans les sodas, confiseries, confitures et boissons alcoolisées. Il est utilisé comme colorant jaune et est interdit aux États-Unis et en Australie car il contient un agent mutagène potentiellement cancérogène. En 2004, des chercheurs polonais ont montré que le jaune de quinoléine pouvait être génotoxique.

2 – E951 : L’ASPARTAME, UN ÉDULCORANT

Il est bien connu pour ses principes édulcorants substitutifs au sucre classique. On le retrouve dans les produits allégés tels que les boissons, les biscuits, les confiseries etc. Il est conseillé de l’éviter, par précaution, même s’il manque des preuves formelles quant aux risques qu’il présente pour la santé. Pour le Professeur Jean-François Narbonne, toxicologue, expert auprès de l’ANSES :

« Il faut éviter l’aspartame. C’est une invention de l’industrie agroalimentaire qui maintient les gens dans des comportements aberrants. L’aspartame ne présente aucun intérêt nutritionnel. C’est un édulcorant suspect. »

3 – L’HUILE VÉGÉTALE BROMÉE

Il s’agit d’une substance qui agit comme un émulsifiant pour éviter que les additifs des boissons ne restent à la surface.

.adsbygoogle || []).push({});

Le problème est que lorsqu’on ingère cette substance en grandes quantités, elle peut provoquer des troubles de la thyroïde, des maladies auto-immunes et même des cancers.

Nous devons tous savoir que le brome est un chimique toxique, vénéneux et corrosif, qui génère des défauts congénitaux, des problèmes de croissance et de la schizophrénie.

Il est toujours présent dans certains types de boissons pour les sportifs et dans les sodas aux goût agrumes notamment.

4 – LE CHLORURE DE SODIUM

Ce que nous connaissons sous le nom de sel est l’ingrédient nocif numéro 1, présent dans les régimes alimentaires de la plupart des personnes du monde entier.

En petites doses, cette substance est nécessaire pour remplir plusieurs fonctions de notre organisme.

Cependant, le grand problème est que beaucoup de gens en consomment dans des proportions excessives, car il est présent dans de nombreux plats transformés vendus dans les supermarchés.

L’excès de sel est lié à l’hypertension, à la rétention d’eau et à diverses pathologies inflammatoires.

5 – L’AZOBISFORMAMIDE

C’est un produit chimique synthétique qui est utilisé principalement aux Etats-Unis pour blanchir et raffiner la farine.

De plus, il est souvent utilisé dans les industries comme un agent d’expansion pour l’élaboration de mousses en plastiques.

Son ingestion provoque de l’asthme et d’autres maladies de l’appareil respiratoire.

Dans plusieurs pays européens, il est déjà interdit et les personnes qui l’utilisent sont passibles de prison.

Il peut être présent dans :

  • Les pains et les gâteaux
  • Les aliments congelés
  • Les mélanges tout préparés pour les pâtes

6 – LE BHA ET LE BHT

Ce sont des additifs dérivés du pétrole, que certaines sociétés utilisent comme des conservateurs.

Selon l’Institut National de la Santé des Etats-Unis, le BHA pourrait être cancérigène quand il est ingéré à l’excès.

Dans quels aliments les trouve-t-on ?

  • Les céréales
  • Les paquets de noix
  • Les chewing-gum
  • Le beurre