Crédit : mojerecepty

Accumulant la poussière, les résidus corporels et autres saletés, la couette est un véritable nid à acariens et à bactéries. Pour améliorer son confort et augmenter sa durée de vie, ce linge de lit requiert un nettoyage régulier. Tour d’horizon sur tout ce qu’il faut retenir pour nettoyer une couette.

1 – LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE AVANT LE LAVAGE

Avant de laver votre couette, assurez-vous que son enveloppe ne présente aucun trou. Si c’était le cas, le garnissage risquerait de s’échapper pendant le lavage, provoquant la destruction de la couette et quelques ennuis pour le lave-linge. Si vous trouvez un trou, réparez-le en cousant quelques points avec du fil et une aiguille. Vérifiez aussi l’étiquette de composition et d’instructions de lavage pour être sûr que votre couette peut se laver en machine. Enfin, examinez-la pour trouver d’éventuelles taches et les traiter avant le lavage en machine.

2 – COMMENT LAVER UNE COUETTE EN MACHINE ?

  • Vérifiez sur l’étiquette de votre produit la température autorisée pour être bien sûr de ne pas abîmer le garnissage. Les couettes synthétiques supportent une température de 40 °C. Certains modèles spécialement conçus pour les personnes allergiques peuvent être lavés à 60 °C, température à laquelle les acariens sont éliminés.
  • La capacité d’un lave-linge est généralement comprise entre 5 et 7 kg. Vous pouvez y laver une couette de 140×190, ou de 200×200 si elle est fine. Au-delà, le poids de la couette gorgée d’eau risque d’endommager le moteur. Débarrassez votre article de sa housse.
  • Pour repérer si la charge est correcte, observez si vous pouvez introduire sans forcer votre article dans le lave-linge. Vérifiez également s’il reste la place suffisante dans le tambour pour que l’action mécanique permette un bon lavage.
  • Utilisez une dose normale de lessive, sans plus. Lancez un cycle couleurs pour les modèles synthétiques, délicat pour les couettes en duvet, en plumes ou en soie. N’hésitez pas à programmer deux cycles supplémentaires de rinçage, sans produits adoucissants.
    Une couette et deux oreillers dans une chambre à la lumière tamisée
    Suivez tous nos conseils pour laver votre couette !
  • Pour les plus grandes couettes, direction la laverie automatique. Choisissez un appareil avec un tambour de grande capacité (10 kg pour une couette 220×240). Une dose habituelle de lessive est suffisante, dans la mesure où il n’y a pas la possibilité d’augmenter le niveau d’eau du rinçage.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • Optez pour un séchage sur place. Pas de risque d’abîmer votre produit dans ces machines, veillez seulement à ne pas sécher au-dessus de 60 °C. Au-delà le séchage risquerait de modifier la taille de votre article, en particulier s’il est en coton.
  • La laverie automatique est aussi une bonne solution pour l’entretien de vos oreillers. Comme vous avez plusieurs machines à disposition, cela vous permet de tout laver et sécher en une seule fois.

3 – ET LE LAVAGE À LA MAIN ?

C’est une option possible, même si elle demande pas mal d’énergie. Vous pouvez utiliser votre baignoire pour laisser tremper la couette dans suffisamment d’eau additionnée d’un peu de lessive. Vous aurez probablement besoin de quelqu’un pour procéder à l’essorage. Placez éventuellement votre article rincé dans le tambour de votre machine pour un cycle d’essorage. Quant au séchage, le mieux est de laisser votre article à plat à l’extérieur de votre maison.