Crédit : guideastuces

La couette aussi est un nid à bactéries ! Si l’on pense à changer régulièrement de draps, peu d’entre nous nettoient régulièrement leur couette. Pourtant, qu’elle soit nue ou recouverte d’une housse, elle absorbe tout autant la sueur et les acariens y prolifèrent comme dans les matelas.

Alors au moins une fois par an, faites-lui subir un lavage de printemps. Nettoyage et séchage, nous vous expliquons comment vous y prendre.

Quand est-ce qu’il faut laver sa couette ?

Vous le savez déjà, les draps et les taies doivent être changés une fois par semaine. La housse de la couette pourra être lavée en machine 2 ou 3 fois par mois. Pour la couette, la fréquence de lavage est différente. Idéalement, elle sera lavée deux fois par an lors des changements de saison. Par contre, si vous souffrez d’asthme ou d’allergie, la fréquence de lavage devra être plus importante (sauf si vous avez opté pour une couette anti acariens).

N’appréhendez pas ce lavage. Voici comment laver votre couette facilement sans l’abîmer.

Choisir un lave-linge avec une capacité supérieure à 10 kg

Dans le tambour de la machine, la couette ne doit pas être serrée au point d’avoir du mal à fermer l’appareil. Elle doit être brassée, afin de permettre un lavage et un rinçage performants. C’est pourquoi il est conseillé de prendre une machine avec une capacité supérieure à 10 kg.

Les couettes de 240 x 220 cm pour un matelas de 140 cm sont bien nettoyées dans un appareil de 10 / 11 kg. Les couettes de 260 x 240 pour un matelas de 160 cm sont plus adaptées dans une machine de 12 kg et plus.

Si vous pensez de pas avoir besoin au quotidien d’une machine à laver grande capacité, pensez que certains modèles sont équipés d’un mode capacité variable automatique. Cette fonction permet à la machine d’adapter sa consommation d’eau et d’électricité en fonction de la charge. Du coup, vous pouvez tout aussi bien faire des petites machines et laver de très grandes pièces comme des couettes, des oreillers ou du linge de maison. Plus besoin d’aller à la laverie !

Comment laver votre couette en machine ?

Pour laver votre en machine, utilisez le programme adapté. Selon les fonctions de votre lave-linge, vous pouvez opter pour un cycle spécial « blanc » ou pour un programme coton. La température ne doit pas dépasser 40°C pour les couettes synthétiques et 60°C pour une couette à garnissage naturel, en duvet ou en plumes. Le rinçage doit être intensif pour retirer le maximum de lessive de votre épaisse couette, mais l’essorage doit rester modéré afin de ne pas déchirer le tissu des enveloppes (maximum 1000 tours/minute).

.adsbygoogle || []).push({});

Et après, comment on gère le séchage de la couette ?

Bien sûr, opter pour le sèche-linge est l’option la plus simple et pratique. Ici, on utilisera encore une fois nos deux ou trois balles de tennis pour plus de gonflant. Aussi, on favorisera une température plus basse, surtout pour une couette à garniture naturelle ou colorée. Notez qu’une couette épaisse au grammage important demandera un plus long temps de séchage. En général, on conseille de stopper le sèche-linge toutes les demi-heures pour ne pas abuser sur le temps de séchage. Et après, on laisse quand même la couette à l’air libre avant de la ranger ou réutiliser. Cependant, on n’a pas forcément de sèche-linge ? Si les températures sont clémentes, vous pouvez faire un séchage à l’air libre. Sinon, une pièce chaude aérée fera l’affaire.