Crédit : cookomix

La plupart des yaourts vendus dans le commerce sont bourrés de sucre, de fructose raffiné (sirop de glucose fructose) et/ou d’édulcorants et d’arômes artificiels, et nourrissent les microbes pathogènes présents dans vos intestins

Les yaourts sont en quelques sorte le petit plaisir qui nous donne bonne conscience et comme ils sont présents dans une grosse partie des réfrigérateurs français 60 millions de consommateurs a décidé d’enquêter sur leur composition. Dans son hors-série du mois d’avril 2018, le magazine met en garde contre les additifs dont les yaourts aux fruits seraient remplis. Les auteurs rappellent qu’un décret du 30 décembre 1988 interdit leur présence sauf s’ils sont ajouté à l’arôme ou « autres denrées alimentaires conférant une saveur spécifique ».

Les hommes en danger

La première accusation portée sur le yaourt – et probablement la plus pertinente – est qu’il augmenterait chez les hommes les risques de cancer de la prostate. A vrai dire, ce sont tous les laitages qui sont mis en cause mais le yaourt est celui qui pose le plus de problèmes.

Devriez-vous croire que manger un yaourt fréquemment augmenterait à chaque fois les risques de cancer de 60 % ?

Bien que ce chiffre terrifiant soit difficilement vérifiable et paraisse surréaliste, voilà au moins une raison de chercher à en savoir plus.

Dans un yaourt maison, pas besoin d’additifs aromatisants, d’agents de conservation ni de stabilisants.

.adsbygoogle || []).push({});

Ingrédients

  • 1 litre de lait de vache, de brebis ou de chèvre
  • 1 yaourt nature entier (bio) du commerce (ou de la Ruche) ou d’une fournée précédente. Et c’est tout.
  • Les ferments lactiques en poudre ne sont pas nécessaires.
  • Vous pouvez aussi pour les aromatiser en utilisant du sirop d’agave (2 cuillères à soupe ou plus suivant vos goûts), une gousse de vanille…

Préparation

  1. Faites chauffer le lait à 40° environ. Vous devez pouvoir y plonger votre doigt environ dix secondes. Aussi, certains portent le lait à ébullition; Bref, à vous de choisir la manière qui vous semble convenable.
  2. Si vous avez opté pour la vanille : Coupez la gousse en deux, faites tomber les grains dans le lait ainsi que la gousse entière. Une fois que vous aurez retiré le mélange de la chaleur, laissez infuser (la vanille ou le sirop d’agave).
  3. Lorsque le lait a refroidi, incorporez le yaourt et fouettez l’ensemble énergiquement.
  4. Ensuite, deux possibilités vous sont offertes : le four ou la cocotte.