Crédit : santeplusmag

Quand parle-t-on de déshydratation ?

C’est un déséquilibre entre les apports et les pertes hydriques. L’eau de l’organisme n’est pas la seule perturbée. Bien souvent, les sels minéraux le sont également, notamment parce lorsqu’on transpire ( fièvre, activité intense, canicule, etc.), que l’on vomit ou que l’on est sujet aux diarrhées, on perd à la fois de l’eau et des minéraux comme le sodium et le potassium.

Causes de déshydratation

Elle peut être causée par une absorption insuffisante d’eau, mais aussi de la fièvre, des diarrhées et des vomissements, l’activité physique ou un traitement médicamenteux mal conduit notamment suite à une prise de médicaments diurétiques ou de laxatifs en quantité trop importante, une prise excessive d’alcool. Elle peut également être la conséquence d’une transpiration excessive, notamment suite à une activité physique intense ou en cas de canicule. Les nourrissons, les enfants en bas âge, les personnes âgées et les personnes qui souffrent d’une maladie chronique comme un diabète sont plus sensibles à la déshydratation.

.adsbygoogle || []).push({});

Comment reconnaître une déshydratation ?

Les premiers signes de déshydratation sont discrets, à part la soif. On note généralement une agitation, des yeux plus enfoncés, une sensation de bouche sèche.

La déshydratation grave présente plus de symptômes :

  • Une soif intense.
  • Une bouche et une langue sèches.
  • Un regard terne et des yeux enfoncés.
  • L’apparition d’un pli cutané (lorsqu’elle est légèrement pincée, la peau tarde à retrouver son aspect initial).
  • Une peau sèche, froide et pâle.
  • Une fièvre.
  • Des urines en faible quantité.
  • Des maux de tête.
  • Une désorientation, des vertiges.
  • Des troubles de la conscience (malaise, étourdissements…).
  • Une modification du comportement (agitation, grande faiblesse…).

Chez les nourrissons, on observe aussi :

  • Des gémissements.
  • Un bébé moins réactif, difficile à réveiller.
  • Des cernes sous les yeux.
  • Une respiration rapide.
  • Une dépression des fontanelles.

Comment soigner une déshydratation?

En cas de déshydratation légère ou modérée (perte de moins de 10% du poids corporel), une réhydratation par voie orale, fréquemment et par petites quantités, doit être commencée sans attendre.

.adsbygoogle || []).push({});

L’atténuation des symptômes et l’éclaircissement des urines sont les signes d’une réhydratation efficace. Celle-ci doit être poursuivie jusqu’à ce que la personne ait retrouvé son poids habituel.

En cas de déshydratation sévère (perte de plus de 10% du poids corporel), une intervention médicale est indispensable. Dans les cas graves (troubles de l’état de conscience, nausées ou vomissements importants empêchant la prise de liquides par voie orale), une réhydratation par voie intraveineuse, et