Crédit : pour-mieux-apprendre

Ce métal se retrouve sur Terre, à l’état naturel. Il ne présente aucun intérêt sur le plan biologique pour l’organisme humain. Et pourtant, des études ont démontré que l’on retrouve des traces de cet élément dans le corps humain. Cet état de fait est dû à son utilisation excessive pour réaliser et fabriquer de nombreux outils, produits de beauté ou alimentaires majoritairement consommés par la population. Quels sont ses effets sur notre corps ? Comment éviter la contamination progressive due à l’exploitation industrielle du métal ? Quel est le rapport entre aluminium et alimentation ? Voici quelques axes de réponse.

L’aluminium, quel danger pour la santé ?

L’aluminium est naturellement présent dans l’environnement. Ce métal peut donc se retrouver dans les eaux et les sols et est utilisé dans différents domaines.

D’après les informations de l’Autorité Européenne de la Sécurité alimentaire, la nourriture qui entre en contact avec l’aluminium, peut en contenir des traces.  Le transfert de ce métal peut se faire de différentes façons soit à travers le papier aluminium, en faisant cuire des aliments dedans, les ustensiles ou récipients de cuisine, ou en utilisant des sels d’aluminium en tant qu’additifs. La chaleur est à blâmer dans ce processus. En effet, quand la température est élevée, l’absorption d’aluminium par l’aliment est plus importante.

En outre, selon une étude menée par l’Institut du Pétrole d’Abou Dhabi et l’Université américaine de Sharjah, aux Emirats Arabes Unis, l’aluminium s’introduit plus facilement dans les aliments acides.  Ainsi, il est recommandé de fortement limiter son utilisation. L’Autorité européenne de sécurité des aliments le confirme, “ en présence d’acides et de sels, l’utilisation de poêles, de bols et de feuilles en aluminium avec des produits comme la compote de pomme, la rhubarbe, la tomate ou le hareng peut augmenter la concentration d’aluminium dans la nourriture”.

Telles sont donc les principales sources d’expositions alimentaires à l’aluminium, mais le souci avec ce métal, c’est qu’elles ne sont pas les seules. En effet, il existe plusieurs sources d’exposition à l’aluminium. Les vaccins, notamment, peuvent en contenir, tout comme les produits cosmétiques notamment les déodorants.

En cas de surexposition à l’aluminium, ce métal peut être toxique. Voilà pourquoi, l’utilisation du papier aluminium est déconseillée.

Les ustensiles de cuisine 

Il est désormais possible, grâce à quelques examens précis, de comprendre qu’il est fortement déconseillé d’utiliser des casseroles et poêles en aluminium pour la cuisson de la sauce tomate.

La même chose devrait être faite sur les aliments qui contiennent des substances très acides.

Quant aux plateaux et les autres récipients destinés pour la conservation des aliments, il faut être très prudent.

Vous devez essayer d’éviter de ne pas laisser cette matière en contact avec des aliments encore chauds ou avec ceux qui contiennent des substances très acides comme les tomates et le vinaigre, les citrons, les agrumes en général.

De la même façon, il faut faire attention à votre cafetière qui fabriquée en aluminium, alors évitez de la nettoyer en utilisant des substances acides comme le vinaigre blanc.

Utiliser de l’eau pour la nettoyer en cas de nécessité.

Les emballages et contenants alimentaires

L’aluminium est extrêmement fonctionnel en tant que matière d’emballage alimentaire car il tolère différentes températures. Par conséquent, il convient aussi bien aux aliments qui ont besoin d’être surgelés, grillés ou cuits que ceux simplement conservés au frais. Certains récipients sont suffisamment robustes pour contenir des quantités importantes d’aliments, tout en conservant la légèreté qui caractérise l’aluminium. Ainsi, on retrouve de l’aluminium dans différents types d’emballages alimentaires comme les boîtes de conserve, les canettes de soda et les boites.

De la même manière que les ustensiles, l’aluminium présent dans les emballages alimentaires peut migrer vers les aliments lorsque ces derniers sont chauffés et s’il s’agit d’aliments acides.  Quant aux cannettes de soda, il est important de vérifier la DLUO (Date limite d’utilisation optimale) car plus le liquide reste dans la canette, plus le risque de contamination est élevé.

Préférez donc les emballages et bocaux en verre pour la conservation de vos aliments.