Crédit : santeplusmag

Les enfants sont en apprentissage et en développement constant. Leur quotidien et ce qui leur arrive laissent des traces sur leur façon d’être, d’agir, de penser et d’aimer. Il est donc très important de faire attention à la façon dont nous les éduquons et aux phrases que nous prononçons devant eux.

1 – LES GRAND(E)S GARÇONS/ FILLES N’ONT PAS PEUR 

Une phrase à oublier surtout quand on sait que, même adulte, la peur est un sentiment tout à fait naturel qui fait partie de notre instinct et qui permet de se protéger.

Optez plutôt pour une discussion avec votre enfant pour comprendre ses peurs et lui prouver qu’il n’a pas de raison d’éprouver ce sentiment.

2 – TU N’AURAS PAS DE DESSERT SI TU NE FINIS PAS TON ASSIETTE

En menaçant votre enfant qu’il n’aura pas dessert tant qu’il n’aura pas fini son repas, vous donnez raison à la répulsion que votre enfant pourrait avoir envers son plat.  Essayez plutôt de lui présenter la chose comme suit : « Nous allons d’abords manger la soupe, ensuite nous prendrons un dessert ». Ainsi, vous faites comprendre à votre enfant que les deux sont savoureux et qu’il faut simplement les manger dans l’ordre.

3 – ÉVITE : “JE SUIS SI FIER DE TOI !” OU “BON TRAVAIL !”

Essaie : “Tu dois être fier de ton travail !” ou “Tu as résolu cette énigme si vite !”La première phrase semble innocente, mais elle prête à confusion. Quand les parents récompensent leurs enfants pour la moindre petite chose, que ce soit terminer son assiette ou faire un dessin, la récompense perd de son sens. Au lieu de cela, essaie de récompenser les événements et les actes qui sortent de l’ordinaire pour encourager ton enfant à utiliser son sens critique et pour qu’il soit fier de ce qu’il a accompli.

.adsbygoogle || []).push({});

4 – QUE VA-T-ON FAIRE DE TOI ?

Cette phrase est dévalorisante et culpabilisante pour votre enfant. Elle lui donnera l’impression d’être un fardeau pour vous et qu’il n’est pas destiné à réussir.

Si la situation vous inquiète réellement, montrez à votre enfant que vous avez confiance en lui et cherchez ensemble des solutions pour son épanouissement.

5 – ARRÊTE DE PLEURER !

Pleurant est une façon pour votre enfant d’exprimer son mal-être. En lui disant : « Ne pleure pas », vous minimisez sa peine et ne prenez pas en compte ses sentiments. Encouragez-le plutôt à vous expliquer avec des mots ce qui le pousse à pleurer afin de trouver une solution.

6 – ÉVITE DE DIRE : “JE POUVAIS FAIRE ÇA QUAND J’AVAIS TON ÂGE !”

Essaie : “Laisse-moi te montrer comment faire !”

Tous les enfants se développent différemment et à différents rythmes, et comparer ton enfant aux autres n’est vraiment pas la meilleure des idées. Au lieu de cela, essaie d’enseigner à ton enfant comment apprendre quelque chose qu’il ne sait pas encore faire.

7 – ÉVITE : “TU ME DÉÇOIS !”

Essaie : “Ce que tu as fait me chagrine, parce que…”

La phrase : “Je suis déçu” résonne comme “Tu me déçois” dans l’esprit d’un enfant, et cela peut lui donner l’impression qu’il ne répond pas à tes attentes. Essaie d’expliquer comment les actions de ton enfant te font te sentir sans utiliser les mots “déçu” ou “décevoir”.

As-tu des enfants ? Y a-t-il des phrases à éviter que tu aimerais ajouter à cette liste ou d’autres que tu conseillerais aux autres parents de dire à leurs enfants ?