Crédit : astuces-express

Comment faire pousser l’aloe Vera chez soi. Idéale pour calmer brulure et piqure, accélérer la guérison des boutons, de l’herpès, d’une cicatrice, traiter inflammations de la peau visage et corps, lutter contre le vieillissement cutané, les pellicules et la chute des cheveux, l’aloe vera est une plante extraordinaire. Alors pourquoi l’acheter en pot ou en tube, et ne pas en cultiver chez vous ? Découvrez comment faire pousser l’aloe vera à la maison et bénéficier de ses bienfaits.

1 – QUEL TYPE D’ALOE VERA CHOISIR ?

Vous devez savoir qu’il y a plus de 200 types de plantes d’aloe vera. Laquelle choisir dans ce cas ? Nous allons vous donner la liste des plus adaptées à une culture en intérieur :

  • L’aloe arborescens : elle est considérée comme la variété la plus importante d’aloe vera, et a la forme d’un « poulpe ». Elle pousse très rapidement, en forme d’arbuste, et peut atteindre 4 mètres au total.
    Ses propriétés sont exceptionnelles, notamment pour traiter les brûlures, les problèmes de peau et pour accélérer la cicatrisation.
  • L’aloe saponaria : elle a des feuilles très amples, très charnues, de 15 à 20 centimètres de large, avec des bords épineux. Elle traite également les problèmes de peau, mais est aussi excellente contre la constipation et les inflammations.
    C’est une très jolie plante, même si elle est beaucoup plus petite que l’aloe arborescens.
  • L’aloe aristata :  sa rosace centrale a un diamètre d’environ 15 à 30 centimètres, avec des feuilles très charnues. En plus d’avoir les mêmes bienfaits que les plantes évoquées antérieurement, elle est idéale pour traiter les piqûres de guêpe, ou d’autres insectes. Elle est très médicinale et est un excellent choix si vous désirez mettre la plante dans votre intérieur.

2 – PLANTER OU TRANSPLANTER UN ALOE VERA

Sachez quand transplanter. Les plants d’aloe vera ont des racines plutôt courtes et des feuilles lourdes, alors on les déplace généralement vers un pot plus lourd lorsque leur sommet devient pesant et que leurs extrémités tombent. Si l’aloe vera manque d’espace pour que ses racines poussent, il peut se mettre à produire de petites pousses qu’on peut mettre dans leur propre pot. Si vous êtes plus intéressé par la culture des plants adultes que par la production de nouveaux plants, transplantez l’aloe vera dans un plus gros pot avant qu’il commence à encercler les parois de son conteneur.

  • Si vous voulez transplanter un jeune plant qui pousse à la base d’un plant plus vieux, voyez plutôt la partie sur la propagation.

3 – LA TERRE

Le choix du sol est aussi important quel le climat et le type d’eau pour l’arrosage. Pour l’aloe, il est conseillé d’utiliser un sol spécial riche en humus. Il doit pas y avoir de matière organique qui n’est pas décomposée. Vous pouvez créer à la maison le bon mélange de terre et de sable à utiliser pour votre aloe. Il faut 3 volumes de terre et un volume de sable. Ainsi le sol devient drainant et empêche la stagnations de l’eau.

.adsbygoogle || []).push({});

4 – EXPOSITION

L’aloé vera redoute le soleil direct qui favorise l’assèchement de la plante, mais elle nécessite quand même de la lumière. On l’installe près d’une fenêtre qui laisse passer de la lumière tout en évitant de la soumettre aux rayons du soleil.

5-L’HUMIDITÉ

L’aloe vera aime les terres humides. Toutefois, gorgé d’eau, il ne survit pas longtemps et pourrit rapidement. C’est pourquoi il est recommandé de trouer les pots pour que l’eau s’évacue. Facile d’entretien, il ne demande que très peu d’arrosage : toutes les deux semaines en été et une fois par mois en hiver.

6 – TEMPÉRATURE IDÉALE 

La température d’une maison ou d’un appartement est idéal car elle doit être comprise en 18 et 21° toute l’année.

De mai à septembre, vous pourrez sortir la plante sans aucun problème mais n’hésitez pas à la rentrer le soir si les nuits sont fraîches.

7 – MALADIES ET NUISIBLES DE L’ALOÈS

L’aloès attire surtout les cochenilles farineuses. Elles viennent se loger entre les feuilles, les font jaunir puis tomber. Il faut alors badigeonner chaque feuille de votre aloès avec un pinceau imbibé d’alcool dénaturé.

Si les cochenilles attaquent la racine, il faut alors laver les racines à l’eau tiède et couper les parties attaquées. On applique ensuite un insecticide liquide sur les racines saines pour éviter de futures attaques.

8 – QUAND FAUT-IL LA REMPOTER ? 

Rempotez votre aloe vera tous les 2 ou 3 ans, dans un pot légèrement plus grand, mais toujours troué. Placez une couche de drainage au fond du pot (graviers, billes d’argile). Utilisez un terreau spécial cactus. Si vous voulez fabriquer votre terreau “maison”, mélangez 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable, 1/3 de terreau horticole. Le terreau ne doit pas être trop riche et l’aloe vera se passe très bien d’engrais.