1 – LE GINGEMBRE

  • Possédant des vertus anti-inflammatoires et relaxantes, le gingembre permet de réduire les inflammations au niveau des voies respiratoires. Ses propriétés relaxantes servent, par ailleurs, à apaiser les muscles, ce qui produit un effet positif sur l’asthme.
  • Mélangé à du miel et du citron, ce remède s’avère efficace pour atténuer les crises d’essoufflement.
  • Une infusion de gingembre permet également de prévenir la maladie, plus lentement certes, mais aussi très efficacement.

2 – LA BOURRACHE

La bourrache est une plante rafraîchissante qui aide à humidifier les poumons lorsqu’ils sont asséchés et irrités. Faites infuser 1 cuillère de sommités fleuries dans une tasse remplie d’eau pendant une dizaine de minutes.

3 – L’EUCALYPTUS

  • C’est, avant tout, une plante antiseptique des voies respiratoires, grâce à la présence d’un principe actif puissant, l’eucalyptol. Il a aussi une action sur les rhumatismes chroniques. L’eucalyptus est fébrifuge et antiasthmatique.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • Certains phytothérapeutes le prescrivent aussi contre le diabète, bien que l’on n’ait pas encore isolé les substances responsables de cette action. Enfin, on l’emploie aussi comme plante apéritive et stimulante dans les cas de fatigue persistante et de convalescence.

4 – THYM

  • Le thym est souvent très puissant pour combattre une congestion de la poitrine. Il produit des huiles essentielles antiseptiques puissantes qui sont classées comme antibiotiques naturels et antifongiques. Le thym est très connu pour éliminer l’acné bien plus sûrement que des crèmes, gels et lotions très chers prescrits par le médecin.
  • L’infusion de thym a le pouvoir de chasser et éliminer les bactéries et les virus, aussi, que votre infection soit basée sur l’un ou l’autre, ça fonctionnera. Le thym est utilisé comme remède pour les poumons depuis l’antiquité et aujourd’hui il sert de façon extensive pour la prévention et le traitement des infections des voies respiratoires et de la pneumonie bactérienne.

5 – LA RÉGLISSE (GLYCYRRHIZA GLABRA, G. URALENSIS)

  • La réglisse est l’une des meilleures plantes adoucissantes et anti-inflammatoires. Utilisez la racine sèche coupée finement, ou mieux pulvérisée, pour préparer l’infusion. N’en mettez pas trop, une petite quantité est suffisante pour adoucir les muqueuses. J’utilise souvent une demi cuillère à café de racine pulvérisée pour une grande tasse, et je la combine avec le bouillon-blanc ou le plantain. Vous pouvez aussi l’utiliser seule.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • Elle joue des rôles multiples, car elle est aussi légèrement mucilagineuse comme la guimauve, et agit comme expectorante stimulante grâce à ses saponines (assure donc une bonne transition pour la phase suivante).

6 – L’HYSSOP

Crédit : alchetron
Il n’a pas son pareil pour décongestionner les poumons. Faites infuser 1 cuillère de sommités fleuries dans une tasse remplie d’eau durant dix minutes.