Le lin est une plante annuelle qui est aujourd’hui cultivée principalement pour ses fibres et ses graines oléagineuses, un peu partout sous les climats tempérés et tropicaux. Elle aime les sols sablonneux et argileux, voire limoneux, profond et bien irrigué.

La plante est récoltée après la floraison, avant que les graines ne soient entièrement mûres et ne tombent au sol. Elles contiennent des mucilages, des acides gras essentiels (oméga-3), du glycoside cyanogénique et de l’huile grasse.

Les graines de lin sont riches en oméga-3, une richesse qui participe à la décomposition des graisses et qui permet de stimuler le métabolisme. Les fibres contenues dans cet aliment ont de leur côté un effet coupe-faim permettant ainsi de moins manger.

Les graines de fin sont une excellente source de fibres solubles réputées pour leur action coupe-faim. Résultat : vous mangez moins et les envies de sucre se font moins sentir. Mais comment les fibres apportent-elles cet effet de satiété ? En réalité, dès lors qu’elles sont ingérées, les fibres gonflent au niveau de l’estomac ; une action qui permet de le remplir. Grâce à cet effet, l’envie de manger diminue automatiquement.

.adsbygoogle || []).push({});

Les graines de lin peuvent être consommées de diverses manières :

  • Sous forme d’huile de lin que l’on mettra sur les salades, ce qui en fait des plats minceur.
  • Sous la forme de graines que l’on aura fait tremper toute une nuit dans un bol d’eau en raison de leur enveloppe un peu difficile à digérer.
  • Après les avoir passées au pilon dans un mortier, on pourra les mêler aux aliments du repas (yaourt, céréales…) à raison de 3 cuillères de graines de lin broyées par jour (une avant ou pendant chaque repas), accompagnées à chaque fois d’un grand verre d’eau.