Crédit : comment-economiser

Il y a des remèdes qui sont vieux comme le monde. Et si on utilise souvent ces remèdes de grand-mère, c’est pour une bonne raison ! C’est que ces remèdes de grand-mère qui marchent sont simples et efficaces. En plus, la plupart des ingrédients de ces remèdes se trouvent déjà dans votre cuisine. Dans cet article, nous avons sélectionné pour vous les meilleurs remèdes de grand-mère que l’on connaisse. Et par n’importe lesquels ! Uniquement des remèdes qui fonctionnent vraiment.

1 – REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN ET BRÛLURES D’ESTOMAC: L’EXTRAIT D’ARTICHAUT

Les feuilles d’artichaut contiennent de l’acide caféoylquinique qui stimule la sécrétion de bile et atténue donc les nausées, rots, ballonnements et autres symptômes du reflux gastro-œsophagien et des brûlures d’estomac. Comme ces feuilles ne sont que partiellement comestibles, achetez des capsules d’extrait d’artichaut.

2 – UN CLOU DE GIROFLE POUR SOULAGER UN MAL DE DENTS

C’est le remède le plus utilisé dans le monde pour soigner les rages de dents. Cette action est maintenant reconnue par la Commission E (le conseil scientifique des denrées alimentaires allemandes qui fait autorité dans tous les pays européens). Cela parce qu’il contient 70 à 90% d’eugénol, un composé antibactérien, antiseptique et antifongique.

En pratique : pour un effet rapide, déposez le clou de girofle sur la dent douloureuse et serrez les mâchoires. L’effet est immédiat. Alternative : déposer deux ou trois gouttes d’huile essentielle de giroflier sur un coton tige et l’appliquer quelques minutes sur la zone douloureuse. Attention, ne l’avalez pas !

3 – L’OIGNON POUR LUTTER CONTRE LES BRONCHITES

Crédit : zerotabou.agoraafricaine

Après avoir fait cuire quelques oignons à la vapeur et enveloppez-les dans un linge en coton puis appliquez cette compresse artisanale sur la zone affectée de votre corps. Ce remède fonctionne particulièrement bien pour soigner les inflammations des voies respiratoires, comme les bronchites aiguës.

4 – L’AVOINE POUR APAISER L’ECZÉMA

« Ça marche vraiment ! Car l’avoine a des propriétés anti-inflammatoires », explique le Dr Blum. Que ce soit utilisé comme une pâte ou versé dans un bain, la plupart des experts recommandent de choisir de l’avoine finement moulue et d’y tremper la zone où il y a de l’eczéma pendant au moins 15 min. En plus de réduire l’inflammation, l’avoine est considérée comme ayant un effet antihistaminique, explique le Dr Blum. En abaissant les niveaux de l’histamine, qui est le déclencheur de l’inflammation, l’avoine supprime ou réduit les rougeurs.

.adsbygoogle || []).push({});

5 – LES OLIVES CONTRE LE MAL DES TRANSPORTS

D’après la Bibliothèque Nationale de Médecine des États-Unis, un des symptômes du mal des transports est l’augmentation de la salive dans la bouche. La salivation est une façon de protéger les dents en cas de reflux gastriques. Ce qui est néfaste c’est que cette plus grande salivation accroît le mal des transports. L’astuce scientifiquement prouvée est celle de manger des olives. Ces dernières contiennent du tanin qui, une fois libéré dans la bouche, permet de réduire le surplus de salive et de faire disparaître le symptôme du mal du transport. Ce remède est efficace seulement pendant les premiers stades de la nausée.

6 – DE L’ALOÉ VERA CONTRE LES APHTES

On dit souvent que, quoi qu’on fasse, un aphte vous fera souffrir neuf jours, entre son apparition et sa disparition totale. Il existe pourtant de nombreux moyens qui, s’ils ne le font pas disparaître, atténueront la douleur qu’ils provoquent.

L’aloe vera est une plante reconnue pour ses propriétés antibiotiques et analgésiques. Utilisée pour soigner de nombreux maux courants, elle est moins connue pour son action contre les aphtes. Et pourtant, l’utiliser en bain de bouche, après avoir dilué sa pulpe dans un peu d’eau, vous sera d’un grand réconfort si votre aphte vous fait souffrir.

7 – DU BASILIC CONTRE LES APHTES

Crédit : astucesos

Pourquoi suffit-il de mâcher quelques feuilles de basilic pour apaiser les picotements vraiment désagréables d’aphtes dans la bouche ? Une étude américaine publiée en 2007 dans le Journal of Herbal Pharmacotherapy montre ainsi l’efficacité du basilic contre les bactéries et son rôle à la fois antiseptique et anti-inflammatoire.

En pratique : mettez 100 grammes de feuilles de basilic dans un litre d’eau bouillante, laissez infuser 30 minutes. Faites des bains de bouche plusieurs fois par jour.

8 – L’ARGILE POUR LE MAL DE GORGE

Pour enrayer l’infection rapidement et en particulier si les ganglions ont enflé, appliquez un cataplasme froid de 2 cm d’épaisseur en maintenant l’argile en contact direct avec la peau à l’aide d’un bandage enroulé autour du cou. Gardez ce cataplasme deux heures et renouveler jusqu’à 2 fois par jour jusqu’à ce que les ganglions retrouvent une taille normale.

Vous pouvez également verser une cuillère d’argile blanche dans un verre d’eau de source et faire un gargarisme avec ce breuvage pour profiter directement des vertus anti-inflammatoires et adoucissantes de l’argile.

9 – CONSTIPATION: LES GRAINES DE LIN MOULUES

C’est à croire que la nature a conçu les graines de lin pour soulager la constipation. Elles sont très riches en fibres solubles et insolubles qui donnent du volume aux selles et stimulent la croissance des bonnes bactéries. Elles sont aussi une bonne source d’acides gras oméga 3 végétaux qui ramollissent les selles et favorisent le transit intestinal. Ajoutez-en deux ou trois cuillerées à soupe par jour à un régime déjà riche en fibres. Conseil: les graines de lin sont fragiles, elles s’oxydent vite. Conservez-les au réfrigérateur.

10 – DU GINGEMBRE POUR CALMER LA NAUSÉE

Plusieurs études reconnues ont prouvé que le gingembre agit comme un antinauséeux dans les cas de maux de cœur attribuables à la grossesse ou à une intervention chirurgicale, indique le Dr François Croteau, médecin de famille à la retraite. Mastiquez un petit morceau, soit environ 1 g, de gingembre cru et pelé pendant quelques minutes et recrachez-le. Vous pouvez aussi boire une infusion chaude que vous aurez préparée en faisant bouillir­ des morceaux de racine dans de l’eau pendant 5 à 10 minutes. Calculez l’équivalent d’une cuillère à thé de gingembre moulu par tasse d’eau (soit environ 2 g) et limitez-vous à 10 g de gingembre frais par jour, ou 2 g de gingembre séché, divisés en plusieurs doses.

Le gingembre peut aussi aider à calmer les crampes intestinales et les ballonnements. Son efficacité est cependant moins documentée en ce qui concerne le mal des transports, où les nausées sont provoquées par un dérèglement de l’oreille interne. Attention, le gingembre a des propriétés anticoagulantes. Il est donc contre-indiqué pour les personnes qui prennent des médicaments qui éclaircissent le sang, celles qui souffrent d’ulcère d’estomac et les femmes dont les menstruations sont abondantes.