Crédit : abidjantv

Ces fibres blanches que l’on observe parfois seraient le signe d’une détérioration de la qualité de la viande de volaille, selon des études scientifiques. Un indice d’une viande plus grasse et moins riche en protéines.

Pas de dangerosité mais une moindre qualité

Faut-il donc arrêter d’acheter ces filets de volaille ? Le nutritionniste Raphaël Gruman confirme que les stries sont dues au gras qui se stocke entre les muscles de la volaille. « Cela est lié à une croissance accélérée qui va abîmer le muscle de l’animal », explique-t-il. L’auteur de La méthode Gruman estime cependant que cela ne représente « aucune dangerosité » et qu’il s’agit simplement d’une viande « de qualité moindre ». Selon lui, la différence reste négligeable et il invite les consommateurs réticents à retirer les bouts de gras. Reste le côté éthique de l’élevage en batterie qui peut également rebuter. Dans ce cas, il suffit de choisir un poulet fermier.

Les produits administrés à ces volailles

Hormones

  • Cette volaille est non seulement nourrie avec des produits à base de soja qui favorisent l’augmentation des niveaux d’œstrogènes mais le stress que subit chaque poulet, généré par les mauvaises conditions de vie ainsi que par l’abattage, s’en trouve augmenté.
  • De ce fait ces viandes deviennent riches en hormones stéroïdes comme l’adrénaline et le cortisol.
    .adsbygoogle || []).push({});

Antibiotiques

  • Les antibiotiques administrés à ces volailles pour réduire les bactéries et les maladies finissent par créer des bactéries résistantes aux antibiotiques chez l’homme, puisque ces bactéries se trouvent dans son alimentation.

Alimentation de faible qualité

  • Le régime alimentaire de ces volailles est riche en matière grasse, pesticides, herbicides, fongicides et il est peu nutritif.
  • Par ailleurs, l’ammoniac auquel la volaille est exposée, à cause de l’humidité de leur habitation, a un impact négatif sur sa croissance et sa santé.
  • Signification des lignes blanches sur les filets de poulet
  • Du fait de la grande consommation de la viande du poulet, la pression de fournir une plus grande quantité de
  • Cette volaille a poussé les éleveurs à procéder à des méthodes d’élevage assez particulières afin qu’elle soit dotée de muscles pectoraux développés qui représentent 20% de leur poids corporel.