Crédit : gourmandiseetpatisserie

Comment faire le fameux kebbeh frit syrien, étape par étape, préparez ce plat spécial et servez-le avec des épices pour profiter du goût authentique du kebbeh.

Ingrédients  

  • 250 gr de boulghour fin
  • 500 gr de steack haché
  • 4 épices( cardamome noire moulue, cannelle, coriandre moulue, clous de girofle moulus), sel et poivre
  • 3 oignons moyens
  • 4 c à s d’huile
  • De l’huile pour friture
  • Des pignons

Préparation 

  1. Faites trempez 3 à 4 h avant le boulghour.
  2. Égouttez le boulghour entre vos mains afin d’enlever au maximum l’eau qu’il contient.
  3. Mixez pendant environ 3 minutes 250 gr de viande, le sel , le poivre et un peu de 4 épices. Ajoutez le boulghour égouttez et mixez 5 minutes supplémentaires. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire. Pétrissez un peu la pâte.
  4. Faites 18 boulettes avec cette préparation et réservez au frais.
  5. Préparez la farce en faisant revenir 5 minutes les oignons  à la poêle dans de l’huile, ajoutez 250 gr de viande haché , sel , poivre et 1 c à c des 4 épices. Reculez la farce dans votre poêle et faites-y revenir des pignons, une fois colorés mélangez-les au reste de la farce.
    .adsbygoogle || []).push({});
  6. Faites revenir jusqu’à ce que la viande change de couleur en écrasant avec la cuillère en bois afin de bien séparer la viande hachée.
  7. Reprenez les boulettes précédemment formées, formez une cavité en enfonçant l’index dans la boulette tout en la tournant autour du doigt et en formant avec l’index et le pouce de l’autre main la forme traditionnelle des kibbeh( une pointe). Faites une paroi plutôt fine en plaquant la parois de la kibbeh avec l’index sur la paume de l’autre main. Mettez-y la farce et refermez en pointe en faisant avancer un peu le mélange viande/boulghour jusqu’à souder la kibbeh. Elles doivent avoir une belle forme ovale et pointue aux extrémités.
  8. Faites frire dans un bain d’huile et laissez dorez sur toutes les surfaces. Servir tiède avec une salade.

Auteur: Cette recette est réalisée par Oum Roumayssa