Crédit : mesbienfaits

Le pollen, la poussière, ainsi que les acariens provoquent parfois des allergies qui se manifestent par des démangeaisons, de l’eczéma, des rougeurs, ou une toux irritante… Pour soulager les symptômes, optez pour les remèdes naturels de grands-mères.

1 – L’OIGNON

Crédit : Darwin Nutrition

L’oignon est un bulbe est riche en quercétine, un flavonoïde (pigment de la peau) aux propriétés antihistaminiques. Plus il sera coloré plus la proportion de ce principe actif sera importante. On pourra ainsi privilégier l’oignon rouge.

Idées recettes : on peut réaliser des confits d’oignons, des quiches, et même la fameuse soupe à l’oignon ! Pour cela on pourra ajouter aux oignons poêlés, du bouillon, du vin blanc, des aromates et quelques croûtons.

2 – THÉ VERT

En plus d’être l’un des meilleurs compléments alimentaires pour perdre du poids, le thé vert est considéré comme l’un des meilleurs antihistaminiques naturels, grâce à son important apport en quercitrine et catéchine, deux substances aux actions antioxydantes qui diminuent la libération d’histamine.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de thé vert (10 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Comment le préparer ?

  1. Versez d’abord le thé vert dans une tasse d’eau bouillante, laissez-le infuser 10 minutes puis consommez-le face au premier signe d’allergie.

En revanche, évitez de boire plus de trois tasses par jour.

.adsbygoogle || []).push({});

3 – L’ORTIE

Crédit : Darwin Nutrition

Elle pique mais elle se mange aussi ! L’ortie est un concentré de nutriments. La grande ortie (urtica dioïca) contient notamment de la quercétine, un pigment coloré (flavonoïde) qui réduirait la libération d’histamine. De plus, l’ortie est riche en vitamine C qui favorise l’absorption de la quercétine.

Idées recettes : en infusion, on peut la consommer cuite comme les épinards. Il est recommandé de la rincer abondamment avant de la préparer. On peut l’utiliser dans des quiches, des cakes salés,  en soupe ou en potage avec par exemple de l’oignon, de la pomme de terre et un soupçon de crème.

4 – LES JUS D’AGRUMES

Crédit : bastamag

Autre remède naturel : les jus d’agrumes pressés et plus particulièrement le citron. Et pour cause, la vitamine C contenue dans les agrumes bloque la sécrétion de l’histamine (responsable des allergies). Attention toutefois « la vitamine C est très fragile », selon Raphael Gruman, diététicien et nutritionniste. « Exemple concret : prenons une orange qui contient de la vitamine C. Coupée en deux, elle aura déjà perdu près de la moitié de sa teneur, c’est dire ! ».

5 – LA SPIRULINE

  • Cette algue séchée est un complément alimentaire riche en minéraux et en vitamine. Cette plante marine aux multiples vertus possède en particulier des propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques.
  • Ces propriétés sont liées à la présence de la phycocyanine, un pigment naturel responsable de la couleur bleu/vert de l’algue.
  • Une étude menée sur un panel de 127 participants a démontré que la consommation de  spiruline réduisait de façon considérable les symptômes liés à la rhinite allergique (7).
  • La spiruline peut être utilisée en cure de 6 semaines à compter de 2 g par jour.

6 – LE VINAIGRE DE CIDRE DE POMME 

Le vinaigre de cidre de pomme possède des substances anti-inflammatoires, antihistaminiques et antivirales. Sa consommation est ainsi recommandée pour lutter contre les allergies saisonnières. D’ailleurs, avant qu’elles ne commencent, vous pouvez en consommer en prévention, en mélangeant une cuillère à soupe avec 200mL d’eau.