Crédit : santeplusmag

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi peut bien servir le deuxième trou des éviers? Si oui, cela fait de vous l’une des rares personnes attentives qui prennent le temps d’observer leur entourage et d’y réfléchir. Si cette question vous turlupine depuis un moment, bonne nouvelle ; nous avons la réponse pour vous !

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi peut bien servir le deuxième trou des éviers ? Si oui, cela fait de vous l’une des rares personnes attentives qui prennent le temps d’observer leur entourage et d’y réfléchir. Si cette question vous turlupine depuis un moment, bonne nouvelle ; nous avons la réponse pour vous !

En réalité, ce troisième trou appartient au système de drain trop-plein. Son utilité principale est de permettre d’évacuer l’eau au cas où vous auriez oublié de refermer le robinet, ou si la pression de l’eau est trop élevée. Ainsi, ce trou est directement connecté à l’intérieur de l’évier malgré l’absence de tuyaux.

Le trop-plein pour l’évier pour éviter les débordements

Pour éviter ces débordements, il est important que l’évier soit muni d’un dispositif d’évacuation de l’eau en cas de dépassement d’un niveau maximum : c’est le trop-plein. Le trop plein est en fait un trou dans la paroi de l’évier qui est placé en hauteur. Lorsque le niveau est bas, rien ne se passe, mais lorsque l’eau arrive à une certaine hauteur, elle va couler dans le trou qui conduit à l’évacuation pour faire redescendre le niveau.

Ce dispositif est présent dans la majorité des éviers, mais ce n’est pas systématique. Il peut également être intégré dans les lavabos, baignoires, lave-mains…

Il est utile mais il faut faire attention à ne pas s’en servir comme système d’évacuation standard, car le trou du trop-plein ne permet pas de filtrer les déchets, comme des épluchures de légume par exemple pour l’évier. Et même s’il est toujours possible de les déboucher, cela  risque de venir engorger le siphon et l’évacuation : entraînant ainsi des odeurs et des problèmes d’écoulement.

Comment fonctionne un trop-plein

  • Dans un sanitaire en céramique (lavabo, bidet), en grès (évier), en résine (baignoire) ou en métal (évier), il permet d’écouler le trop plein de liquide par 2 voies possibles.
    .adsbygoogle || []).push({});
  • 1- Il peut s’agir d’un canal caché dans la matière qui court le long d’une face inférieure du sanitaire. Dans ce cas, on ne peut généralement pas voir son tuyau d’évacuation par le haut ou le bas de la cuve. Il est directement intégré dans le sanitaire.
  • 2 – Si la matière a une fine épaisseur, l’évacuation du trop plein se fait par un tuyau que l’on raccorde lors de l’installation du sanitaire. C’est la situation la plus fréquente.
  • Au sommet du canal de débordement, il y a un ou deux trous percés dans la sanitaire. Le fond du canal comporte un trou de sortie qui permet à l’eau de s’écouler vers le bas de la cuve.
  • L’eau contenue dans la cuve et le trop-plein se déversent par le même tuyau d’évacuation, mais le trop-plein est toujours ouvert et n’est pas affecté par le bouchon de vidange ou la bonde de fond.