Crédit : familysante

Même si vous vous êtes considéré comme une personne active toute votre vie, perdre du poids après 40 ans peut sembler être une bataille difficile. En effet, la composition de votre corps, votre métabolisme et vos hormones changent avec l’âge. Les méthodes de perte de poids que vous avez utilisées dans le passé peuvent donc ne pas être aussi efficaces ou rapides lorsque vous êtes un peu plus âgé.

Voici donc 7 stratégies qui peuvent vous aider à améliorer votre métabolisme et à prévenir un éventuel gain de poids.

1 – ÉLIMINER L’ALCOOL

Si l’alcool est parfaitement intégré dans notre vie sociale, il reste un produit « à haut risque » pour la santé, hautement addictif et pourtant parfaitement superflu, plus encore chez la femme, qui n’a pas le même métabolisme que l’homme et élimine moins facilement l’alcool de son organisme. En prime, il est très calorique (surtout les cocktails dans lesquels des alcools forts sont mélangés à des jus très sucrés et des sirops) et n’apporte que des calories vides, c’est-à-dire sans intérêt nutritionnel !

2 – FAITES DU SPORT POUR MAIGRIR DURABLEMENT

Crédit : leseclaireuses

Vos besoins énergétiques ont baissé, d’où la nécessité d’augmenter votre dépense physique.

La solution : Essayez une activité qui vous plait et que vous allez pratiquer plusieurs fois par semaine : vélo, danse, randonnée, jardinage… Tout plutôt que de vous désespérer devant la télé !

3 – BOIRE ASSEZ D’EAU

Crédit : wecookwecare

C’est bien connu, le fait de boire de l’eau avant un repas peut vous faire manger moins. Cependant, peu de gens savent que l’eau peut aussi accélérer le métabolisme.

La recherche a montré que boire 0,5 litre d’eau peut augmenter le métabolisme jusqu’à 25% pendant une heure. Vous pouvez augmenter cet effet de brûler des calories en buvant votre eau froide, poussant ainsi votre corps à utiliser de l’énergie supplémentaire pour réchauffer l’eau à la température du corps.

4 – MISEZ SUR LES PROTÉINES

Crédit : santenatureinnovation

Les besoins en protéines augmentent d’environ 20 % avec l’âge1. Par ailleurs, des études ont montré que les personnes soumises à une diète plus élevée en protéines (de 25 % à 30 % des calories) perdaient plus facilement du poids et notamment de la graisse.

Les nutritionnistes conseillent de privilégier les protéines animales (viande, poissons et œufs) qui devraient représenter au moins 60 % de l’apport protéique total. Quel avantage présentent ces protéines ? Leur composition en acides aminés serait légèrement mieux équilibrée que celle des protéines végétales2. Les protéines préservent la masse et la force musculaire et apportent des acides aminés essentiels.

.adsbygoogle || []).push({});

5 – ON S’INTÉRESSE AUX FIBRES

La ménopause modifie aussi la composition du microbiote intestinal. Or, une mauvaise flore ou insuffisamment développée favorise le stockage mais aussi les problèmes de transit, ballonnements… avec à la clé un ventre tout gonflé. Pour éviter ça, veillez à absorber des fibres en quantité suffisante, soit 30 g par jour environ. Vous pouvez y parvenir en dégustant par exemple 2 tranches de pain complet le matin + des lentilles à midi + des fruits et légumes à chaque repas. Pensez aussi à vos apports en prébiotiques (les bonnes bactéries qui enrichissent la flore) avec des aliments comme choucroute, pain au levain, olives, kéfir, sauce soja fermentée… ou en entamant une cure d’un à trois mois. Et ne lésinez pas sur les probiotiques pour booster leur action : artichaut, asperges, banane, oignons, endive, poireau…

6 – MANGER DU FAIT MAISON

Crédit : eddenya

Et oui, les plats déjà préparés qui n’ont besoin que d’être réchauffés ne sont pas nos amis lorsque l’on souhaite perdre un peu de poids. L’excès de sucres, de sel, de graisses, de protéines, de fibres etc. est redoutable pour notre santé et notre poids !

Et si vous n’êtes pas une grande cuisinière, vous pouvez toujours préparer à l’avance des repas simples et bons pour les prochains jours.

7 – RELAXEZ

Free picture (Man lying on the grass barefoot.) from https://torange.biz/man-lying-grass-barefoot-5091

Le stress influe plus qu’on ne le pense sur notre poids. Quand vous êtes préoccupée, votre insuline est stimulée et entraine par la même occasion l’accumulation de graisses, là encore dans la région abdominale.

Conseil

Prenez rendez-vous avec vous-même. Réservez des plages horaires qui ne serviront qu’à votre bien-être : un verre de vin en cuisinant votre plat préféré, ou encore une heure de massage!