Crédit : santeplusmag

Des triglycérides élevés provoquent un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Un taux de triglycérides élevés à 1,7 grammes par litre est à la limite supérieure de la norme. Le principal problème face à une concentration excessive est que les symptômes d’alerte arrivent souvent trop tard. Un régime alimentaire et une bonne hygiène de vie s’imposent pour réduire vite ce taux et éviter de prendre des médicaments.

Qu’est-ce que les triglycérides ?

Les triglycérides : ce sont des graisses issues de la transformation des sucres et de l’alcool par votre foie. Tout comme le cholestérol, les triglycérides sont des types de lipide qui seront utilisés par votre organisme comme une source d’énergie.

Insolubles dans l’eau, les triglycérides sont d’abord associés aux lipoprotéines, des éléments transporteurs de lipide dans votre corps. Cela peut être les chylomicrons ou les lipoprotéines de très basse densité (VLDL). C’est l’ensemble de ces éléments qui va circuler dans votre sang et qui va être transformé en acides gras libres.

Selon l’explication scientifique, on considère un taux normal de triglycérides lorsque celui-ci est entre 0,35 et 1,40 g/l chez les femmes et entre 0,45 et 1,75 g/l chez les hommes. Si le taux est supérieur à ces seuils, c’est ce qu’on appelle une « hypertriglycéridémie ». Seul un prélèvement de sang vous permettra de connaître votre bilan sanguin lipidique, et donc, votre taux de triglycérides.

Sachez qu’un taux élevé en permanence pourrait augmenter les risques de maladies cardiovasculaires ou de pancréatite aigüe. D’où l’intérêt de faire baisser rapidement votre taux de triglycérides. Concentrons-nous d’abord sur ce qui pourrait faire augmenter votre taux de triglycérides !

Les causes qui augmentent votre taux de triglycérides :

1 – UNE ALIMENTATION TROP SUCRÉ

Crédit : astucesdegrandmere

Tout comme le gras, les sucres – particulièrement le fructose – participent à la fabrication des triglycérides. C’est pourquoi la malbouffe, qui correspond à une alimentation à la fois riche en lipides et en sucres, est une des principales causes d’un taux élevé de triglycérides dans le sang.

L’explication de l’endocrinologue : « Un excès de sucre chez les personnes prédisposées peut augmenter le taux de triglycérides dans le sang, car le foie utilise les sucres ingérés pour fabriquer des triglycérides », décrit le professeur Moulin.

2 – PENDANT LA GROSSESS

Le taux augmente progressivement pour atteindre un pic au troisième trimestre, est deux fois plus élevé que la normale en fin de grossesse et revient aux valeurs de référence un à deux mois après l’accouchement.

3 – LA COSOMMATION D’ALCOOL

L’alcool favorise la fabrication des triglycérides par votre foie. Il est donc important de stopper votre consommation de vin, de bière, d’apéritifs, de digestifs, de cidre et d’aliments contenant de l’alcool.

.adsbygoogle || []).push({});

Que manger pour le baisser rapidement ?

1 – LE THÉ VERT

Le thé vert est riche en antioxydants grâce à la théine qu’il contient. Ces derniers sont des molécules qui permettent de détoxifier le foie. De plus, les polyphénols qu’il contient contribuent à réduire le taux de lipides dans le sang. Toutefois, la spécialiste conseille de limiter la consommation du thé vert à deux tasses par jour, en raison de son effet diurétique qui peut déminéraliser l’organisme s’il est consommé à forte dose.

2 – CONSOMMEZ DE L’HUILE D’OLIVE ET DE COLZA

Crédit : astucesdegrandmere

Lors de la cuisson de vos aliments ou même en assaisonnement, remplacez le beurre et l’huile d’arachide par de l’huile d’olive et de colza. Non seulement vous ferez du bien à votre santé, mais vous ferez aussi baisser votre taux de triglycérides. A vous les ratatouilles « maison », les anchoïades aux légumes, les salades niçoises… Un vrai régal pour votre organisme ! Car l’huile de colza est riche en omega-3 et l’huile d’olive en omega-9, des acides gras protecteurs cardiovasculaires.

3 – L’AIL

L’ail, riche en sélénium et en allicine permet d’aider le foie à éliminer les toxines. Il va sans dire qu’un foie en bonne santé serait capable de mieux fonctionner et en mesure de métaboliser les graisses.

4 – MANGEZ PLUS D’ACIDES OMÉGA-3

Une grande partie des repas habituels sont riches en graisses saturées, qui peuvent augmenter les niveaux de cholestérol et de triglycérides.

Parmi les aliments dont il faut réduire ou éviter la consommation, on trouve :

  • Le beurre.
  • La crème fraîche.
  • Les viandes grasses.
  • Les produits laitiers entiers.
  • L’huile de palme.

Cependant, étant donné que le corps a besoin d’une certaine quantité de graisse pour accomplir ses fonctions, il est conseillé de consommer des aliments riches en acides gras mono-insaturés comme les oméga-3, qui sont excellents pour prévenir les problèmes cardiovasculaires.