Crédit : toutpratique

Lorsqu’on a faim et qu’on est pressé, cuisiner est suffisamment pesant pour ne pas courir le risque d’utiliser du poulet qui n’est plus frais. Il faut donc s’en assurer, car, si ce n’est pas le cas, on risque d’être malade. Ce risque ne concerne pas que le poulet cru : il arrive que du poulet cuit devienne impropre à la consommation.

La question se pose également en matière de poulet congelé. Il est possible de déterminer si vous pouvez consommer du poulet en utilisant votre odorat, votre toucher et votre vue.

Durée de conservation

Lorsque vous achetez du poulet, vous pouvez le conserver au frigo durant un à deux jours maximum (sauf pour les produits conditionnées où figure une date limite de consommation fiable). Qu’il s’agisse de blancs, de cuisses, d’ailes, la durée de conservation est identique. Si vous n’êtes pas sûrs de manger votre volaille endéans les deux jours, congelez-la, elle se conservera alors jusqu’à 9 mois.

Couleur

Malgré vos précautions et le respect des dates limites de consommation, il se peut que la viande ait tourné. Pour vous en rendre compte, le premier critère reste la couleur. Le poulet doit avoir une chair rose clair. Si elle tend à virer au gris, ne prenez aucun risque: jetez-la!

.adsbygoogle || []).push({});

Odeur

Le poulet cru n’a pas d’odeur, ou presque. Si vous avez un doute sur sa fraîcheur, sentez le morceau. Une odeur un peu forte, même si sa couleur vous semble bonne, doit vous inciter à la plus grande prudence. Mieux vaut ne pas la consommer en cas de doute.

Structure

Là aussi, l’aspect de la viande peut vous en dire long sur son état de fraîcheur. Un poulet lisse et glissant trahit une viande qui tend à se dégrader, voire est devenue impropre à la consommation.

Enfin, on vous rappelle que laver le poulet à l’eau est fortement déconseillé et même dangereux.